AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Sam 4 Juil - 15:21

Encore une fois, Gil-Galad avait décidé d'aller rôder aux confins des Bois Elfiques, et même au-delà, pour s'accoutumer aux fluctuations que pourrait subir ses pouvoirs en dehors d'eux, et aussi pour les observer, tenter de les comprendre. Car il était Mage, il était même le plus grand de tous les Magiciens de sa race ! Ou tout du moins, c'était ainsi qu'il se percevait. Du fait de son jeune âge - il n'avait même pas deux siècles - il n'était peut-être pas encore ce qu'il croyait être, mais il était certes l'un des plus grands praticiens de la Magie du Beau Peuple, tant en puissance qu'en rapidité, et il évoluait seul sur les chemins des arcanes depuis des décennies. Quand il repensait à ses professeurs, il avait surtout une condescendance teinté de mépris pour eux. Il les avait déjà dépassé, et pourtant, il n'y avait que cinquante ans qu'il était sur le chemin du Grand Art. Il ne leur était même pas reconnaissant, à tous ces gens qui lui avaient apprit les bases, des bases qui lui avaient permis de développer son talent hors du commun.

Non, toute la reconnaissance de notre héros allait au Roi Llandon, son Souverain. Elle s'était peu à peu transformé en loyauté, et aujourd'hui, il exécutait sans scrupules ni remord tous les ordres du grand monarque. Il était la meilleure arme de ce dernier, son soldat de l'ombre personnel, qu'il savait efficace et dévoué à l'extrême. Meurtre, torture, vol... Il ne reculait devant rien pour les besoins de son maître. Au fil du temps, ça avait entraîné comme une anesthésie de sa propre morale quand il était au service de ses propres intérêt - car elle était toujours oubliée quand c'était au service de ceux du Roi, bien sûr - de sorte qu'il pouvait parfois être impitoyable, surtout dans ses mauvais jours. Mais depuis l'annonce de l'imminent départ de la Délégation Elfique pour Caamelot, il n'en avait plus eu beaucoup, de mauvais jours. Il avait trop de choses à faire... Et ça lui déplaisait au plus haut point. Être sans cesse pressé, c'était bon pour les Humains à la vie si brève, pas pour les Elfes, qui leur étaient bien supérieurs, et encore moins pour lui, le meilleur des meilleurs !

Comme on pouvait le voir, Gil-Galad n'était pas quelqu'un de modeste... Il était même franchement arrogant. Sûr de sa propre valeur, il ne doutait pas de celle des autres... C'était juste qu'elle était bien moindre que la sienne... Enfin, celle de la plupart des gens. Notre Mage sourit à cette pensée. Oui, il était d'autres gens de valeur au service de son Souverain. Mais en dehors de ceux-là... Très peu, en vérité. Pour l'instant, il était lui-même en train de se diriger vers la sortie de la Forêt qui était son foyer, celle de la Cité Eternelle. Il était perdu dans ses pensées, Elfe aux yeux d'océan, vêtu de noir avec une rigueur que teintait la quasi-négligence de son apparence, et surtout de sa chevelure brune. Ce qui explique pourquoi ses sens Elfiques, ô combien supérieur à ceux des Humains, ne lui rapportèrent la présence d'un être bipède qu'au moment où un chant retenti. Intrigué, il bifurqua dans cette direction. Il se sentait très ouvert, en se moment, et il avait déjà trouvé une charmante personne dans la partie la plus éloignée des territoire de son peuple.

Pour voir, il fit légèrement craqué une branche sous son poids. Le chant se tût aussitôt, preuve que, malgré les apparences, ce ne devait pas être une voyageuse perdue... Voyageuse, car la voix était féminine. Ce fût cette même voix qui lança, quelques instants plus tard, une question sur un ton qu'on aurait plus attendu pour un ordre.


 « Qui êtes-vous ? »

Il leva un sourcil surprit, bien qu'elle ne pu le voir. Elle osait questionner ainsi, elle, pauvre Humaine – car jamais un des siens n'aurait fait ça -, le grand Mage qu'il était ? Bon, d'accord, elle ne pouvait pas le savoir... Le digne Elfe qu'il était, alors ! Pire, il entendit une flèche siffler près de son oreille. Pas la meilleure façon d'entamer une conversation avec lui, en fait... Pas si on aimait la vie... Un instant plus tard, elle s'avança, et abaissa son arc grossier avec un air de franche surprise. Et bien quoi, elle s'attendait à voir quoi, dans la Fôret Elfique ?

« Je suis vraiment désoler, je suis tellement tourmentée c'est temps si qu'à chaque fois que quelqun est près, je dois avoir s'il ne me met pas en danger. »

Elle avait baissé les yeux en disant cela... C'était déjà beaucoup mieux, mais ce n'était pas ces pâles excuses qui allaient totalement apaiser Gil-Galad. Il considérait la situation, quand elle releva la tête et sourit. C'était un sourire magnifique, pour celui d'une Humaine, bien qu'il ne puisse rivalisé en beauté avec ceux des Elfes, bien entendu. De toute façon, ce peuple ne pouvait rivaliser avec eux en rien, sauf dans la bêtise, la cupidité et autres défauts... Mais, bien qu'il soit plaisant, se sourire décida notre héros. Il était peut-être quand même dans un de ses mauvais jours, finalement, mais de façon atténuée par tout ce qu'il avait à faire. Toujours est-il qu'il ne supporta pas que cette fille sourie après lui avoir décochée une flèche avec la claire intention de le tuer, alors qu'il était chez lui et qu'elle lui était infiniment inférieure. Ce n'était qu'aux déplorables capacités du Peuple des Hommes en matière de tir à l'arc qu'il devait d'avoir la vie sauve, même si, se disait-il, il aurait sûrement pu incanter assez vite pour se sauver.

Que ce soit le cas ou pas, il était en tout cas très rapide et précis dans ses incantations, comme il le démontra dans l'instant. Avec quelques gestes rapides et quelques murmures incompréhensibles, il lança un sort d'immobilisation sur l'intruse, capable d'arrêter n'importe quel humanoïde, même plus fort qu'elle ne l'était. Les membres étaient tout simplement bloqués, encore qu'elle pu toujours remuer les doigts, où la tête, et aussi parler. Dans le cas d'un enlèvement, penser au silence était aussi une bonne idée, comme il l'avait appris très tôt. Et puis, il existait des sorts plus poussé que celui-ci, mais peut-être plus longs. De son pas souple, il s'approcha d'elle, jusqu'à être très proche. Elle ne pouvait de toute façon pas assez bouger la tête pour lui en donner un coup.


« Il me semble que c'est plutôt à moi de poser les questions, jeune fille. Je n'apprécie pas beaucoup votre agressivité. »

Il parlait sans douceur, et son regard océanique, pourtant si beau - le seul détail de sa personne qui le soit pour un de sa race, bien qu'il paraisse magnifique aux yeux des simples Humains - était à cet instant dur et impitoyable, exactement comme s'il n'y avait pas eu d'excuse. Oui, définitivement, c'était une de ses mauvaises périodes.


« Mais je vais tout de même avoir la bonté de répondre. Je suis Gil-Galad, Gil-Galad Vorondwë, Magicien personnel du Roi Llandon. Vous, vous me nommerez « Seigneur », si vous voulez vous adresser à moi. »

Il n'était pas friand de titre, préférant les choses concrète, mais il ne se voyait pas en train de parler d'égal à égal avec elle.

« Ce qui est important ici, c'est toutefois de savoir qui vous êtes, et ce que vous faites dans les Bois Elfiques. Car c'est là que vous êtes, au cas où vous l'ignorerez encore, se dont je doute. »

En effet, cette forêt était différente de toute autre. Calme, sereine, éternelle... Et, pour lui, source de magie, d'une magie pure et vraie.

« Oh, et aussi une autre chose... La raison qui vous fait croire que je vais vous laisser vivre après avoir tenté de me tuer. »

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Gil-Galad Vorondwë le Sam 4 Juil - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Sam 4 Juil - 21:16

Il l'avait vue dévelloper sa colère sous ses yeux, comme si il lui faisait une série d'affront. C'était aberant ! Au contraire, il lui faisait une immense faveur en ne la tuant pas dans l'instant, en prenant même un peu de son temps pour lui poser des questions au lieu de la laisser pétrifier au bon soin des bêtes sauvages. Ne se rendait-elle pas compte de la chance qu'elle avait, cette Humaine ? Lui, le grand Gil-Galad, accaptait de perdre un peu de son temps pour elle. C'était déjà un immense honneur et une grande concetion pour une jeune fille aussi agressive et imprudente. Quand il eu fini, il eu la confirmation de sa mauvaise éducation par la tirade qu'elle laissa sortir de ses lèvres, au lieu des réponses humbles, calmes et un peu craintives qu'auraient fourni un être civilisé devant un si grand Magicien.

« Non mais pour qui vous vous prenez? Premièrement, je nesuis pas aussi jeune que vous le pensez.Deuxièmenet, j'ai étét agressive parce que je croyais être en danger et je ne vous visait pas!Je visais exactment à côté de votre oreille pour vous effrayer.Troisièment, je peux bie comprendre que vous êtes mage et que je ne suis qu'une mesagère mais de la à vous nommer seigneur ça ne fonctionne pas! Mon seul seigneur est Arthur! Si vous voulez me tuer alors vous tuerez l'un des vôtres. »

Une des leurs ? Se prendrait elle pour une Elfe ? Il leva un sourcil plus ironique que surprit, même si elle n'était sûrement pas assez évoluée pour faire la différence. Vu qu'elle semblait ne pas avoir fini, il classa ses paroles dans son esprit pour y repenser plus tard. Il faisait souvent ça, quoi que avec des choses plus importante que celles-ci. Elle semblait être une adolescente rebelle, comme il savait qu'il y en avait chez ceux de sa race, qui était bien celle des Hommes. Elle n'avait rien à voir avec la grâce, la beauté et la majesté du Beau Peuple.

« Et oui je suis un peu elfe moi aussi! Alors laissez-moi et je vais accomplir ce que je dois à accomplir! »

Un peu Elfe ? Elle déraillait, pas à dire. Mais, déjà, en bonne petite Humaine, elle s'évanouissait sous le coup de ses émotions trop forte et de sa trop piètre résistance. Il s'approcha, et l'examina de plus près, redoublant son malaise d'un petit sort pour plus de précaution, puis il relacha la magie et alla s'asseoir sur une souche toute proche pour réfléchir. Elle était vive, emporté et bien jeune, mais il pouvait débrouiller ses paroles. Elle s'était dit messagère, et aussi sujette d'Arthur. Elle pouvait être une de celles à son service venue pour porter un message au Roi de la part de se monarque de pacotille, mais il ne pensait pas que même lui les recrute si jeune et si inconsciente. Franchement, menacer un Elfe avec un arc ! Il fallait quand même être bien peu maline, car les guerriers Elfiques exellaient à l'arc. Lui-même n'était pas guerrier, certes, mais il avait prouvé qu'il pouvait la réduire à l'impuissance total sans effort. Ce qui était normal. Il était Mage Royal, elle était une enfant impétueuse. Le rapport de force était très inéquitable.

Elle s'était dites « un peu Elfe » et « l'une des leurs ». Elle ne l'était pas, mais après l'avoir examinée, il n'était pas prêt à rejeter l'hypothèse qu'elle ait de leur sang dans les veines. Issue du sang des Humains, élevée par eux et parmi eux. Une sorte d'Elfe Grise, en somme... Mais tendant plus encore vers la race des Hommes, peut-être. Il eu un fin sourire. Espérait-elle que cette ascendance douteuse la ferait acceuillir dans les Bois Eternels ? Comme elle les connaissaient mal ! Ils étaient les Hauts Elfes, même si il n'y avait pas à penser à eux de la sorte : le seul véritable Peuple Elfique était celui qui vivait à Alfirin. Les Gris n'étaient que des erzatz d'Elfes, qui ternissaient leur gloire. Des décadents, voir même des dégénérés, même si, comme pour les Humains, il devait y en avoir de meilleurs que les autres. Ce qui ne voulait rien dire. Ils leur étaient tout de même infiniment supérieur, comme à tous les autres, et lui, Gil-Galad le Magicien, l'était plus encore, car il surclassait nombre des siens.

Mais là, ses pensées déviaient. Revenant à sa prisonnière, il se demanda que faire d'elle. Lui poser des questions, tout d'abord, apprendre qui elle était vraiment. Messagère et sujette d'Arthur ne voulauit pas dire Messagère Royale, si tant est qu'elle le soit vraiment. C'était peut-être une écervellée qui avait du sang Elfique, ou qui se l'était imaginé, et qui avait décider de venir rôder près de la Cité Eternelle. Il fallait donc être fixé là-dessus, et sûr le reste, quitte à lui jetter un de ses sorts de vériter maison, si utile sur les politiciens contraires au Roi. On n'en était pas encore là, toutefois... Après l'avoir clairement identifiée, il aviserait. Une fois décidé, notre Mage attendit calmement qu'elle se réveille. Il aurait pu le faire par magie, mais il aimait le calme des arbres autours de lui.


« Mais vous aller me libérer oui? »

Ah, tient, elle était réveillée, celle-là ? Dommage, il était bien, dans le « silence » jamais complet de la forêt... Ce que les Humains pouvaient être bruyants ! Et pénibles. Qu'est ce que ça allait être quand il serait contraint d'aller sur leurs propres terres ?

« Non. »

Ca avait le mérite d'être clair et net, au moins. Franc, aussi, ce qu'il n'était pas toujours, car pour son Roi, puis pour lui-même, il devait souvent mentir.

« Ou tout du moins, pas tout de suite. Et je peux vous dire que ce n'est pas en déchargeant sur moi votre colère que vous allez m'amenez à le faire. Ne comptez pas non plus sur ma fatigue, je pourrais maintenir votre cadavre longtemps après que vous soyez mortes de faim, ou plus probablement de soif. »

Il ne se ventait pas. Ce sortilège n'était pas des plus gourmands en énergie, surtout pour quelqu'un comme elle, et ici, dans ces Bois, il régénérait sans cesse ses réserves sans trop de problème.

« Je vous conseille donc de répondre calmement à mes questions, jeune fille. Peut-être alors que je jugerais bon de vous libérer... Avec de la chance, je déciderais même de vous libérer vivante au lieu de laisser votre dépouille aux bêtes sauvages. Mais je ne garantis rien, ça dépendra de ce que vous allez me dire. »

Sa voix était parfaitement calme, même pas froide, comme si il parlait de la pluie et du beau temps, et non pas de sa mort, de son meurtre.

« Par bonne volonté et parce que je suis intrigué, je vais vous dire pour qui je me prend : l'homme qui a votre vie entre ses mains. Ca me donne certains droits, vous ne croyez pas ? Tous, même, à la limite... »

Il le voyait comme ça, en tout cas. Il lui avait fait la faveur de la questionner au lieu de la torturer, n'était-ce pas déjà très généreux ?

« Je veux bien croire que vous êtes une sorte d'Elfe Gris. Vous en avez l'agressivité, l'impulsivité et le sens de la colère. Mais n'allez pas vous croire une des nôtres. Nous sommes les Hauts Elfes, vous êtes une Humaine avec du sang elfique dans les veines. Rien ne nous unis, et ça ne vous vaudra aucune faveur. Les Elfes Gris, les décadents, ne sont pas nos meilleurs amis, loin de là. »

Le but était clair : bien lui faire comprendre qu'elle ne devait s'attendre à aucune pitié de sa part, et surtout pas pour son origine.

« Je suis plus septic au sujet de votre tir de sommation, mais vu votre sang, je veux bien y croire. Ca ne change rien au fait que vous m'avez tirer dessus, alors que vous deviez bien vous doutez de ce que j'étais, à défaut de qui. Personne d'autre ne vit ici, et vous pouvez voir que les intrus sont vite interceptés. »

D'accord, s'était uniquement de la chance si il l'avait rencontré là. Mais plus loin, un autre l'aurait interceptée si il ne l'avait pas fait.

« Alors, voici ce que nous alons faire, jeune fille. Vous allez me dire, comme je vous l'ais déjà demander, qui vous êtes, et ce que vous venez faire dans les Bois Elfiques. J'ai bien une petite idée tirée de vos paroles décousues, mais voyons se que vous avez à dire ! »

Il la pensait messagère, peut-être d'Arthur. Mais il savait bien que les menteurs se jettent sur la première occasion venue pour construir leur vérité.

« Ensuite, comme je vous l'ais déjà demander aussi, vous me direz pour quelle raison je devrais vous laissée en vie. Et vous pouvez aussi me dire pourquoi je vous libérerait, tant qu'à faire. »

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Sam 4 Juil - 23:03

« Si vous comptez vraiment faire de moi votre esclave, sachez que le message que je détient ne sera jamais livrer et ça ne sera pas entièrement de ma faute. »

Il leva un sourcil septique. C'était un de ses traits les plus révélateurs. Si elle mourrait avec un message, il lui prendrait ce message. Mais de là à en faire son esclave, il y avait un monde. Sans doute avait-elle mal comprit ses paroles. La cutrure des Humains était bien différente de la leur. Ils n'avaient pas d'esclave, ils n'en avaient pas besoin.

« Je n'ai pas de sang d'elfe gris.Mon sag est mêlé à celui qui vous fait vivre en ce moment. Ma famille est descendante d'une lignée d'elfe de cette forêt, les écrits de mes ancêtres en témoigne. »

Cette fois, il passa très prêt d'éclater véritablement de rire, mais il se contenta d'un grand sourire pour ne pas l'interompre. Elle ne comprenait vraiment pas les Elfes et leur division décidément. Les Elfes Gris n'étaient pas apparut tout d'un coup, ils avaient dégénérés. Et elle était un exemple de cette dégénéressance, encore qu'elle le soit différement de beaucoup de ceux qu'il avait connu. Elle parvenait à se calmer, au moins, et ne semblait pas fondamentalement mauvaise, même si elle manquait de savoir sur ceux chez qui elle s'introduisait.

« Si vous voulez vraiement tous savoir, je ne sais pas ce que j'ai à perdre, j'ai été attaquer par un mercenaire depuis mon départ au château.Je crois que je ne suis pas vraiment une érudit et je ne savais pas que vous gardiez si bien vos forêts.Cela dit, comprenez-moi, jene suis qu'un messagère qui a un message important à livrer et ce message met ma vie en jeu.Croyez-vous vraiment que je me doutais que c'était un elfe que je voulais éloigner?Personellement, je croyais que je fesais face à un autre mercenaire. »

Des mercenaires ? Quel était donc son message pour qu'on paye des gens pour l'intercepter ? Cela, elle ne lui avait toujours pas dit. La curiosité de Gil-Galad était éveillée, et il décida que si il devait la tuer, il lirait se message pour voir à qui il devait être remis et si ça valait la peine de le faire. Pour le reste, il était vrai qu'elle était très ignorante, comme il s'en était déjà fait la remarque. Peut-être, il disait bien peut-être, avait-elle pu croire que c'était un mercenaire qui s'approchait pour la tuer, puisqu'il avait voulu faire du bruit pour voir. Mais si il lui en avait voulu, lui, l'intercepter n'aurait posé aucun problème, comme il le démontrait de façon incontestable. Néanmoins, l'ignorance n'excusait pas tout.

« Vous elfe de ses bois, ne connaissez vous pas la clémence? N'est-je assez souffert pas assez souffert jusqu'à maintenant?Ma mère est morte, mon père à perdue la raison et maintenant je me retrouve seule dans la forêt entrain de signer mon arrêt de mort avaec vous? »

Qu'espérait-elle ? L'attendrir ? Là, c'était pas gagné... En cinquante ans, il avait eu son compte de supplique, et ça ne le touchait plus depuis longtemps. Toutefois, elle était surtout humaine, malgré tout ce qu'elle disait, et peut-être se laissait-elle juste submergée par ses émotions, à la manière de ceux de sa race. Les larmes qui coulaient sur ses joues plaidaient en la faveur de cette thèse, car il ne la croyait pas assez bonne actrice pour simuler tout cela. Il la laissa poursuivre, toujours assis sur sa souche d'arbre.

« J'ai tous fait pour me guérir de se mal, tous fait pour m'éloigner, tous fait pour vivre dans la joie et maintenant vous voulez que je vous donne une raison pour ne pas me tue?Ne comprenezv-ous pas ce que je ressens?Êtes-vous à ce point insensible? »

Insensible ? Oui, peut-être... Il savait l'être, quand c'était nécéssaire, et inflexible aussi. Pourtant, il savait aussi être agréable. Il sourit en pensant à la façon dont tout ceci avait tourné, alors que d'autres avaient eu droit à un charmant entretient. C'était tout à la fois son agression et ses manières après cela, son sourire après lui avoir tiré dessus qui l'avait fait réagir. Cela, et aussi le fait qu'il soit dans une de ses mauvaises périodes. Ca se voyait moins que d'habitude, mais c'était quand même là.

« Ce serait un point à discuter... Mais permettez d'abord que je corrige quelques erreures dans vos croyances. Au pire, vous mourrez moins bête. »

En fait, il n'avait pas encore décidé si il allait la relachée. Elle ne lui avait pas encore tout dit. Mais il avait envie de discuter un peu. Il parlait d'ailleurs sur un ton de conversation, et pas sur un ton d'interrogatoire ou même d'hostilité ou de froideur.

« Premièrement, votre message n'est pas pour vous une garantie de survie. Il me suffirait de le prendre sur votre cadavre, d'en prendre connaissance, puis de le porter à son destinataire, si je le juge nécéssaire. Nous dirons que le messager c'est perdu en route, ce qui sera vrai... Que votre conscience professionnelle soit rasurée, votre mission sera menée à bien... Si elle en vaut la peine, bien entendu. »

En effet, il ne pouvait pas connaître le contenu du message avant de l'avoir ouvert et de l'avoir lu. Il n'avait aucun scrupule à le faire : il était un des hommes de confiance du Roi. Si c'était à lui que cela s'adressait, le Monarque saurait qu'il pourrait avoir toute confiance en lui. Si c'était à quelqu'un d'autre, ce quelqu'un n'avait pas à avoir de secret pour son Souverain.

« Deuxièment, si vous avez du sang Elfique, vous êtes bien une sorte d'Elfe Gris. Car c'est là ce qu'ils sont : des Elfes qui se sont mêlés aux autres races, qui ont vécu aux contacts des Humains et ont dégénérés près d'eux, car les Humains ne nous égalent pas. Ceux en est venu à nomer Haut Elfe, c'est à dire nous, sont ceux qui sont restés purs et nobles, dans notre éternelle forêt, raison pour la quelle on nous appel aussi Elfes Sylvain. Et nous n'aimons pas vraiment les Elfes Gris : ils sont responsable de certains différents de notre race avec d'autres cultures, alors que nous n'y étions pour rien. »

Et puis ils étaient grossiers, frustres, manipulateurs, et, dernièrement, on les disait aillant prit parti pour Morgane, ce qui était honteux : les Elfes étaient du parti des Elfes, ils ne se rengaient pas sous la bannière d'Humains dans une guerre de famille.

« Ensuite, vous n'avez toujours pas répondu à mes questions. Votre histoire est très émouvante, certes. Mais même si vous aviez peut-être des raisons légitimes, je n'aime pas qu'on me tire dessus. C'est en quelque sorte instinctif : j'aime la vie. »

Oh oui, il l'aimait : vivre, c'était pratiquer la Magie, et pratiquer la Magie, c'était sa passion par excellence.

« Je ne sais toujours pas qui vous êtes. Vous êtes messagère, voilà tout ce que vous m'avez dit. Mais vous avez bien un nom... Et vous savez bien à qui vous voulez le remettre votre message, qui l'envoie. Je vous demande cela : qui êtes vous, et quelle est votre mission. »

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Dim 5 Juil - 15:01

 « Bien sur qu'elle en vaut la peine ! »

Elle avait protesté avec fougue quand il avait remis en doute l'importance de sa mission, lui arrachant un sourire. Elle était apparemment persuadée que c'était quelque chose de capital pour elle comme pour les autres, ce qui aurait sans doute plaider en sa faveur. Toutefois, il attendait de voir.

« Bien si on y repense un peu, on vient tous de la même famille au départ. »

Lui ? De la même famille qu'elle ou que les Elfes Gris ! Et puis quoi encore ! Elle dérésonnait complètement, la petite. Mais comme elle avait l'air bien jeune et bien peu cultivée, en plus d'être désespérément Humaine, il décida de ne pas relever, et de ne pas se mettre en colère pour si peu. Ca n'en valait vraiment pas la peine... A croire qu'il sortait de sa mauvaise phase ! Quoi que ce ne soit pas encore gagné...

« Je vous le répète, je suis désoler, je ne vous retirerez pas dessus promis et je suis désoler. »

Bien, elle l'aurait bien dit, qu'elle était désolée, et il était prêt à la croire. Au final, elle ne l'avait pas touché, et c'était le principal. Il la croyait aussi quand il lui disait qu'elle ne recommencerait pas. Soit elle n'en aurait plus jamais l'occasion, soit elle aurai bien comprit que c'était une folie de vouloir s'en prendre à lui, un si grand Magicien avec de si grands talents et une si grande... modestie ! (Quoi ? Je me trompe de mot, c'est « arrogance » ? Si vous le dites...)

« Vous voulez vraiment ma biographie, alors vous allez l'avoir. »

Ah, elle allait enfin se présenter, cette gamine. Il lui aurait falu le temps, mais après tout, le fait d'être retenue par un être aussi beau, charismatique et talentueux que lui devait lui avoir brouillé les idées... A moins que ce ne soit pour garder sa mission secrète, mais se serait beaucoup moins flatteur pour notre héros, avouons-le.

« Je me nomme Anna De Gaël ou Wind ,c'est mon surnom par plusieurs, et j'ai 16 ans, bientôt 17.Je suis née en Irlande et je suis, comme vous le savez à présent, une descendante d'elfes.Je suis messagère royale du Roi Arthur de Bretagne.J'ai un message pour le roi des Elfes de sa part.Ce message doit-être remit au plus vite par moi.Ce message dépend de ma vie et je dois le protéger.Cpendant, maintenant que vous savez tout, je n'ai pas entièrement tenu ma promesse te j'en subirait les conséquences à mon retour. »

Un message d'Arthur pour le Roi ? Mais qu'est-ce que ce bouffon pouvait vouloir dire au grand Souverain des Elfes ? Avait-il encore autre chose à dire, alors qu'ils se donnaient déjà la peine, eux membres du Beaux Peuples, de répondre à son invitation ? Et pourquoi envoyé une si jeune femme comme messagère ? Bientôt, ils allaient les recruter dans le berceau ! Ces Humains étaient vraiment des êtres inférieurs, par à dire, c'était définitif.

« Voilà vous savez tou, masi puis-je me permettre de savoir ce qui arrivera de ma pauvre petite personne? »

Bien qu'elle ait baissé les yeux quelques minutes au part avant, elle avait à présent relevé son regerd vers lui, avec une intensité qui ammena sur ses lèvres un nouveau sourire. Au moins, elle avait de la volonté, c'était déjà ça... Les Humains ne pouvaient pas faire mieux, la plus part du temps.

« Et bien, vous voyez, ce n'était pas si difficile ! Tout d'abord, je vous pardonne pour votre maladresse de tout à l'heure. Je veux bien croire qu'on tente d'arrêter votre message, quel qu'il soit, puisqu'il doit être remit au Roi. »

Le fait qu'il vienne d'Arthur était pour lui marginal : seul comptait le fait qu'il soit destiné à Llandon, et qu'il puisse être assez important pour qu'on engage des gens dans le but de l'empêcher d'arriver à destination, ou de le voler, d'intercepter des informations qui revenaient de droit à son Monarque... Ce qui était totalement innaceptable.

« A présent que vous êtes dans la Forêt Eternelle, en ma compagnie qui plus est, vous n'avez plus à vous en faire : nul ne dérobe se qui doit être apporté au Roi. »

Enfin, disons que nul ne restait en vie assez longtemps pour pouvoir s'en venter. Ils étaient retrouvés, parfois par lui, et, dans ses cas-là au moins, tués si pas torturés pour voir qui les avaient empoyés.

« Quant à votre sort, c'est une autre affaire, jeune fille... Je n'aime pas assassiner les enfants, et selon nos critères, c'est ce que vous êtes. Sans compter que vous êtes au service d'Arthur, ce ne serait pas vraiment diplomatique de vous éliminer... Mais si je vous laisse là, prisonière, ce ne sera pas vraiment un meurtre... »

Il réfléchit encore quelques instants, se caressant pensivement le menton. Laissera, laissera pas... Finalement, il décida qu'il serait plus intéressant de la laisser en vie. Il pourrait ainsi apprendre des choses sur les Humains avant d'être confrontés à eux.

« Soit. »

Et, d'un geste négligent, il relacha sa magie, ce qui était très simple, le B.A.BA, et ne lui demanda aucun effort. Il avait bien sûr oublier de la prévenir, et n'avait pas tenu compte du fait qu'après plus de vingt minutes de paralysie, ses membres n'allaient plus la soutenir... Et qu'elle devait donc s'étaler par terre, selon toute logique.

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Dim 5 Juil - 20:52

« Merci mille fois, je vous en serez éternellement reconnaissante. »

Reconnaissante de son aide pour accomplir sa mission ? Possible... Il n'eu pas vraiment le temps de s'attarder sur cette question, si tant est qu'il en ait eu envie. On en venait déjà au moment où il relâcha sa magie.

« Ah ! »

Il reporta son attention sur elle, et il constata avec un brin d'étonnement qu'elle s'étalait par terre, dans l'herbe. Ce fût seulement alors qu'il se souvint des effets secondaires du sort d'immobilisation. Ca lui arrivait souvent de négliger quelques menus détails sans importance, mais jamais des choses qui auraient pu en avoir une. Là, ce n'était pas le cas, et il avait oublié...

 « Confortable... »

Mmmmh... Oui, c'était vrai que le tapis de la forêt à cet endroit pouvait être qualifé de cet adjectif. Il la regarda faire de grands efforts pour se relever, tantant apparemment de rétablir la circulation dans ses muscles. Bien entendu, l'idée de lui venir en aide ne traversa pas l'esprit de notre Mage préféré. Si elle avait besoin d'asistance, il lui suffisait de la demander. Dans le cas contraire, ça devait être sa fierté humaine qui l'empêchait d'en recevoir. Après avoir soupiré, elle siffla, et les sens elfiques de notre héros lui apportèrent le bruit d'un hennissement, puis de sabots sur le sol de la forêt.

« Ce n'est que mon cheval. »

Il leva un sourcil. Croyait-elle donc qu'il ne soit pas capable de reconnaître une monture sans cavalier qui venait vers lui ? A qui donc pourrait-elle donc être ?

 « Je suis ici. »

Apparemment, la bête ne voyait pas sa maîtresse, cachée à elle par des branchages. Se repérant à la voix, elle s'approcha, tandis que Gil-Galad observait le tout.

« Non plus à gauche Rebelle. »

Rebelle ? Drôle de nom pour un cheval. D'autant qu'elle n'avait pas l'air de l'être, vu la façon dont elle reniflait sa cavalière.

« Contente de te revoir ma belle. »

Le Magicien sourit en voyant les liens qui les unissaient toutes les deux. Là, le sang elfique d'Anna, puisqu'elle avait fini par se présenter ainsi, était clairement visible, encore qu'il y ait eu des Humains sachant y faire avec les animaux, mais bien moins que ceux de son peuple, ou apparentés.

« Arrête tu me chatouille ! Peux-tu m'aider? »

Avec l'assistance de sa monture, la messagère réussi enfin à se relever. Elle s'approcha ensuite de notre héros en souriant. Visiblement, elle ne lui tenait pas rigueur de ce qui s'était passé. Peut-être comprenait-elle que c'était juste son devoir, peut-être était elle juste prompt à pardonner. Ca n'avait pas de réelle importance pour lui.

« Je vous présente mon cheval Rebelle. »

C'était bien ce qu'il lui avait semblé. Dans cette politesse parfois un peu exagérée selon certains, Gil-Galad s'inclina devant l'animal.

« Si je peut me permettre, il fait maintenant nuit, que dririez vous que j'établisse un campement ici? »

Il choisit de ne pas lui répondre tout de suite. A la place, il se leva et s'approcha de sa monture, avec cette douceur et cette familiarité avec la Nature qui caractérisait si bien ceux de sa race, et qu'en tant que Mage il n'avait pas négligé, car la Magie des Elfes aimait la Nature, et donc les animaux. Presque tendrement, il lui caressa la tête. Les Elfes calmaient toujours les bêtes, c'était dans leur façon d'être.

« Salutation, Amie. Bienvenue dans la Forêt des Elfes, et puisses-tu y trouver la paix. »

Sa voix était totalement différente alors qu'il lui parlait, et il savait qu'elle l'avait comprise, car les Elfes savaient dialoguer avec les animaux. Il se tourna ensuite vers la messagère.

« Et bienvenue à vous aussi, jeune Anna. Puisse la paix rester dans votre coeur, car ceux qui viennent la colère dans l'âme ne trouve que mort. »

Il avait retrouver son ton habituel, non pas froid ou dur, mais... Plus terne que celui avec le quel il parlait aux bêtes. Ce n'était pas pour autant que ça voix n'était pas agréable, car elle était mélodieuse, à la manière de ceux de sa race.

« Pour répondre à votre question, oui, vous pouvez établir votre campement ici. Mais prenez garde. Dans les Bois Eternels, il ne vous est pas permis de couper une seule branche. Si vous voulez faire un feu, vous le ferez avec du bois mort, abandonné par les plantes. De plus, ne prenez nulle vie inutilement, même la plus infime. »

Il ne la pensait pas brute et ruste, sinon il ne l'aurait jamais libérée, mais il préférait la prévenir. La vie devait croitre en ces lieux comme elle l'avait toujours fait. Un fin sourire vint sur ses lèvres à la pensée des heures, des années qu'il avait passé ici ou dans d'autres endroits semblables lors de sa jeunesse désoeuvrée, avant que le Roi ne découvre son talent que lui-même ignorait et le face croître bien au-delà de ses expérences.

« Et vous, me permetrez vous de partagez votre camp ? »

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Lun 6 Juil - 16:31

« J'apprécie énormément votre pardon et ce la me touche énormément, que dieu prenne part de mes paroles:vous est un elfe bon. »

Notre héros haussa de nouveau un sourcil surprit. Non seulement elle se référait à son Dieu d'une étrange façon, qu'il ne comprit pas, mais en plus elle le disait bon, alors qu'il l'avait entravée sans pitité. Sûrement la frivolité des Humains...

« Vous savez quoi? Dans toutes ma vie entière, je n'ai jamais manger de viande.Je ne voulais pas faire de trot auxanimaux et chaque fois que je campais je fesais exactement ce que vous venez de me dire de ne pas faire!C'est étrange non? »

Ne jamais manger de viande ? Décidément, elle avait bien des étrangetées ! Même si il n'aurait jamais prit une vie inutilement, Gil-Galad n'avait pas pensé une seule fois, au cour de sa longue existance, à ne pas manger la chair des animaux. C'était l'ordre naturel des choses : le prédateur mangeait la proie. Il en avait toujours été ainsi, il en serait toujours ainsi, et il aurait-été futile de vouloir changer cela. Visiblement, elle l'avait mal comprit. Pour lui, la vie d'un végétal valait autant que celle d'un animal : c'était une vie, tout simplement, et s'il lui falait y mettre fin pour se sustenter, il n'hésiterait pas. Chacun avait sa place dans l'ordre des choses.

 « Ce serais un honneur et une joie pour moi de vous acceuillir Rebelle et moi dasn notre campement.On ne sais jamais, peut-être pourriez vous nous sortir d'impasse où peut-être bien que je le ferai pour vous?Mais sincèrement, je crosi que votre passage auprès de nous, nous seras des plus instructif.Alors oui, j'adorerai que vous restiez avec nous. »

En gros, ce serait un honneur pour elle qu'il daigne partager son campement. Voilà en tout cas comment notre Elfe interpréta les choses. Il eu un grâcieux hochement de tête pour accepter l'invitation, puis la regarda partir, à la ceuilliette, supposait-il. Bon, puisqu'elle jouait les herbivores, il allait devoir chasser lui-même. Il s'enfonça dans les bois, tout en chantonnant un sort d'apprivoisement. Il disait, en substance :

« Vient à moi, animal sauvague, frère des bois, toujours libre. Aujourd'hui est venu pour moi le temps du repas, et pour toi le temps de la mort. Vient à moi, ta mort sera douce. Si je dois te chasser, tu risque la souffrance. Viens à moi, ami de la forêt, je mangerai ta chair, honnererai ton âme et laisserai en paix les tiens... »

Le tout répété comme une litanie, mais chargé de magie. Finalement, au bout de plusieurs minutes, deux lapins se présentèrent. Avec une grande douceur, il les endormits, leur offrant un sommeil magique qui les ferait passer en toute douceur dans l'autre monde.

« Merci à vous, animaux sauvages. Puisse les votres prospérer en grand nombre.»

Après quoi il sorti la dague en argent qu'il portait toujours, plus comme précaution qu'autre chose dans un combat, et les tua avant de les préparer. Il emporta la viande et laissa le reste à la nature pour qu'elle reprenne ce qui lui appartenait. Alors qu'il revenait au camp, la jeune femme était en train de s'échiner à tenter d'alumer un feu, sans succès. Elle eu un soupir, puis s'adressa à lui.

« Désoler de vous déranger mais puissiez-vous m'aider à allumer ce feu, s.v.p.? »

« Mais bien sûr, jeune fille. Pourvu que vous me laissiez ensuite l'utiliser.»

Il s'accroupit devant le foyer, posant ses prises à côté de lui. Il n'allumait généralement de feu que dans le but exprès de faire cuire quelque chose, ce qui n'arrivait pas si souvent. Mais il comprenait le besoin des faibles Humais d'y puisser réconfort, et il savait aussi en allumer un sans problème. Posant ses mains que le bois, il usa de la chaleur des rayons du soleil couchant pour le sècher en quelques instants, avant de se saisir de deux pierres qu'il utilisa pour faire flambé le combustible.

« Et voilà.»

Se saisisant de deux branches dans le tas prévu pour allimanter le feu, il entreprit de les tailler en pointe à l'aide de sa dague, tout en faisant un signe de la tête vers les flammes.

« Vous pouvez cuisiner à votre guise. Moi-même, je n'aurais pas besoin de beaucoup de place. »

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Ven 10 Juil - 20:46

Quand il arriva près d'elle, la jeune femme rengeait quelque chose dans son sac. Son regard elfique avait eu le temps d'identifier un livre, mais sans plus. Le laps de temps avait été un peu court pour lire... L'idée que ce fût une magicienne qui venait de réviser un sort mortel pour le lui jetter lui traversa l'esprit, mais il la rejeta avec un sourire. Non, à bien y repenser, elle avait parlé des écrits de ses ancêtres au sujet de cette forêt. Elle avait dû les consulter, à moins qu'elle ne les aient complétés ou qu'elle n'écrive les siens. Tout était possible, et ça n'intéressait pas vraiment notre héros.

« Merci. »

Après l'avoir remercier pour son aide, elle alla préparer ce qui devait être son repas. Gil-Galad suivit ses gestes du coin de l'oeil. Il connaissait les plantes qu'elle utilisait, et il savait également quels étaient les effets de certaines d'entre elles. Elle devait éprouver le besoin de fortifier son esprit, à moins qu'elle ne se fût blessée à un moment ou à un autre de leur rencontre. Le Mage ne ressenti aucun remord à cette pensée. Il avait agit en légitime défense, rien de plus. C'était elle qui avait commencée par lui tirer dessus, il n'avait fait que riposter. Que se soit l'une ou l'autre des possibilités, elle avait fait un bon choix... Pour une Humaine, bien entendu ! Les Elfes, grands de beauté autant que de sagesse, auraient pu trouver de bien meilleurs herbes curatives. Sans compter que des gens de sa sorte, Magiciens ou Enchanteurs, pouvaient considérablement renforcer leurs effets, que ce soit au moment où ils étaient utiliser qu'avant, quand ils étaient préparer, ou même après, quoi que l'efficacité soit alors moindre.

Pendant ce temps, lui-même avait planté ses lapins sur leur bâtons. Il leur faudrait quelques instants pour être prêt, mais il n'était pas pressé. Il connaissait la patience... Même si il ne l'appliquait pas toujours ! Il pouvait être impulsif, parfois... Pour un Elfe. Mais aux yeux des Humains, il paraissait un véritable modèle de patience. Il s'assit dont à même le sol – il y était habitué depuis bien longtemps – non loin du feu pour surveiller sa cuisson, mais assez proche de sa compagne de campement tout de même, un juste milieu.

Si je peut me permettre, j'aimerais entendre parler de vore peuple, il me fascine et j'amerai mieux le connaître.

Notre héros sourit, puis se laissa aller à un grand rire claire et musicale, un son mélodieux et plaisant à l'oreille, tout en se tournant vers elle.

« Bien sûr que vous êtes fascinée. Tous les Humains, ou presque, le sont quand il s'agit de notre merveilleuse race ! C'est là la plus naturelle des réactions devant la grandeur de notre peuple, que l'on n'appel pas « Beau » pour rien, et qui est entouré d'un certain mystère à vos yeux de mortels à la vie si brève. »

Il parlait d'une voix un peu joyeuse, comme si ça bonne humeur était revenue. Ce n'était pas tout à fait le cas, mais il était sorti de sa fase « sombre » du moment... Pour l'instant...

« Nous vivons loin des Hommes, et cela ne changera pas. Tout d'abord parce que nous vivons là depuis bien longtemps, selon la conception elfique de la chose, ce qui n'est pas rien pour les vôtres... »

Pour que les Elfes pensent à quelque chose comme véritablement loingtain à l'échelle de leur peuple, l'événement devait avoir des siècles, des millénaires, même.

« Ensuite, parce que les Humains détruisent tout ce qui passe à proximité pour le plaisir, abattent les arbres pour les consumer, rase les forêts pour y construire leurs tas de pierres qu'ils nomment villes, recouvre les plaines fertiles de roche, les étouffants... »

Son ton s'était fait plus dur, plus froid, moins badin. Il s'en rendit compte et se reprit avec un petit sourire dont on n'aurait pu dire si il était chargé d'ironie ou de sarcasme, si tant est qu'il fût chargé de quelque chose.

« Mais je m'égare... Que voulez vous savoir, exactement ? Le sujet est bien vaste... »

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Gil-Galad Vorondwë le Sam 11 Juil - 9:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Sam 11 Juil - 10:43

Elle sembla hésiter, ne sachant peut-être quelle question posée en premier. C'était vrai qu'il y avait tant à savoir sur le Beau Peuple, sur la meilleure et la plus parfaite des races ! Comme on peut le voir, Gil-Galad avait autant de modestie pour les siens que pour lui-même... Aucune. Pour lui, les Elfes surclassaient de façon écrasante toutes les autres peuplades du monde. Seules certaines Créatures de Sidh, tels les Sylphes et Sylphides, pouvaient s'approcher de leur grandeur, sans l'atteindre toutefois. Pour en revenir à notre histoire, Anna fini par sortir le livre qu'elle avait rangé rapidement quand il était arrivé, avant de le feuilleté un peu. Cela semblait confirmé le fait que ce soit les écrits de ses ancêtres ou les siens... Ou les deux, bien entendu. Après quoi elle sourit, semblant avoir trouvé ce qu'elle cherchait.

« J'en est tellement des questions !Par où commencer ? Biensure ! Comment faites-vous pour passer aussi inaperçu aux yeux et aux oreilles des humains ? Moi, je vous entend mais les humains en sont incapable ! La vie doit être si belle entourer de la nature ainsi non? Que mangez-vous appart des animaux ? Avez-vous une religion ? »

Un sourire revint sur ses lèvres devant l'avalanche de questions. Visiblement, elle c'était finalement décidée à lâcher un bon morceau d'interrogation d'un coup. C'était un peu inconvenant, mais elle était Humaine, après tout, et sur un sujet qui semblait la passionée vraiment... Néanmoins, elle s'en rendit tout de même compte...

« Désoler pour toutes ses questions subite. »

Il eu un nouveau petit rire amusé tout en se penchant sur le feu pour retourner ses lapins, qui étaient presque prêts à présent.

« Ce n'est rien... Il est bien naturel de se laisser emporter sur un sujet qui vous tient à coeur, surtout pour quelqu'un avec autant de sang humain dans les veines... Les Humains sont toujours prompts à s'emporter... »

C'était dit sans mépris, pour une fois. Une simple constatation de la part de notre Magicien préféré qui, en prévision de son voyage, les avaient étudié avec soin.

« Pour commencer, la vie est en effet sans pareille « dans la nature », comme vous le dites si bien. Nous, les Elfes, nous vivons en harmonie avec elle, nous ne ressentons pas le besoin de la détruire pour nous approprier son domaine, comme le font les Hommes. Nos habitations sont un exemple parfait de symbiose avec la forêt, et particulièrement la Cité Immortelle, le coeur de ces Bois où vous avez pénétrer, et votre destination... »

Puisqu'elle allait là-bas de toute façon, et qu'il l'y mènerait lui-même, il ne perdait rien à lui parler de son foyer bien-aimé.

« Vous verez bientôt par vous-même la beauté sans égal d'Alfirin, la résidence du Roi des Elfes, le havre de notre peuple. L'harmonie et la paix qui règnent là-bas ne doivent pas être troublées... »

C'était un avertissement, prononcé sur le ton de la conversation... Peut d'homme si connaissaient autant que lui pour menacer d'une voix douce... Mais il ne pensait pas vraiment qu'elle oserait troubler l'équilibre de la Cité, de toute façon.

« Ensuite, désoler de rompre le mythe, mais nous ne passons pas plus inaperçu aux yeux et aux oreilles des Humains de pure souche qu'aux vôtres... Mais nous sommes une race vive et agile, habile à la dissimulation et au silence. Si je ne l'avais pas voulu, tout à l'heure, vous ne m'auriez probablement jamais entendu. De plus, vous n'avez pas idée de la simplicité d'un sort d'invisibilité ou d'inaudibilité... Les sortilège d'occultement de l'attention et d'effacement de la mémoire sont à peine plus ardus... Enfin, pour moi... »

Il sourit de nouveau en prononçant ses dernières paroles. Les gens moins doués que lui avaient peut-être des difficultés, mais ils devaient vraiment être médiocres, alors... Même si tout le monde l'était face à lui.

« Quant à notre alimentation, et bien c'est très simple, nous nous nourissons de ce que la forêt nous offre. Animaux, plantes... Nous puissons en elle l'eau et le jus des fruits. Avec tout cela, nous composons des mets sans pareille... En veillant toujours à ne jamais prendre plus que nécéssaire. Heureusement, nous contrôlons notre population, en partie parce que nous n'avons évidemment pas besoin, contrairement aux Hommes, de nous reproduire comme des lapins. »

Leur trop grande croissance était, à son avis, le plus grand problème de l'Humanité... Les guerres étaient le seul moyen qu'elle avait trouvé pour pallier à son incapacité à se réguler naturellement, mais, se faisant, ils détruisaient nombre de choses meilleures qu'eux...

« Pour ce qui est de la religion... Je n'en ais pas, pour ma part. Les Dieux se sont éteint il y a longtemps, et leur essence c'est dispercé dans les Créatures du Sidh. Il est possible que certains croient à de nouveaux Dieux, comme les Hommes semblent se voué à cette divinité soit disant unique, mais je ne m'y suis jamais intéressé... »

Il haussa les épaules, puis se détourna, pour retirer du feu sa première « brochette », qu'il entreprit de déguster.

« Autre chose que vous voudriez savoir, peut-être ? »

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Sam 11 Juil - 22:24

La jeune femme bailla, avec l'indécence des Humains, ce qui fit sourire Gil-Galad. Jamais un Elfe n'aurait fait ça, sauf pour une insulte délibérée, mais il ne la pensait pas capable de cela... Pas avec lui en tout cas. Il la vit lever les yeux au ciel, vérifiant apparemment qu'il faisait nuit. Lui-même s'en était déjà rendu compte à la modification de la luminosité ambiante...

« Je crois que mes questions vont aller à demain car je suis épuisée. »

Il hocha la tête, compréhensif. Si elle avait été sur la route toute la journée pour apporter son message au plus vite, il était logique, au vue du peu d'endurance du peuple des Hommes, qu'elle soit extrêmement fatiguée. Il la regarda, un brin curieux, sortir ce que les siens considéraient comme indispensables pour passé la nuit en forêt.

« Bonne nuit Gil-Galad Vorondwë, avec l'espérance de vous revoir demain. »

Le Magicien lui sourit doucement, à moitié amusé, et peut-être un brin attendrit par la scène de cette enfant qui se croyait déjà adulte, et même Elfe.

« Bonne nuit, Anna de Gaël, bonne nuit petite humaine... Que vos rêves soient doux, dans les Bois Eternels... »

Il la regarda s'endormir en finissant de déguster ses deux brochettes de lapins. Lui-même n'était pas encore fatigué, mais il savait qu'il lui faudrait bientôt s'endormir, car il comptait bien se lever tôt demain pour que le Roi ait au plus vite son message. Après avoir méticuleusement nétoyer ses deux bouts de bois, il les posa sur le côté, puis considéra les flammes.

*Hum... Pas la peine de risquer que ce truc flambe, même si il y a peu de chance... Elle n'en a plus besoin, maintenant qu'elle dort.*

Se penchant sur le feu, il prononça quelques mots à mis-voix, le faisant s'éteindre doucement. C'était un enchantement qui pouvait parraître bien ridicule, mais qui était hautement utile, avec plus de puissance, pour contrôler les incendies de forêt.

*Et à présent, l'heure du repos est venu...*

Aussi vif, agile et silencieux qu'un félin, il grimpa dans un grand arbre qui jouxtait la clairière. Il n'était pas le plus habile des Elfes dans se domaine, mais surclassait les Humains, et de loin. De plus, il y était habitué depuis toujours... Se lovant confortablement entre deux branches, il attendit le soleil en contemplant la voûte du ciel et ses myriades d'étoiles... Sur terre, comme seule trace de lui, il y avait deux bouts de bois, et un feu éteint...

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Lun 20 Juil - 21:22

Couleur... Une couleur, des couleurs, myriades de couleurs. Rouge, jaune, orange, mauve, vert... Toutes les couleurs et aucunes à la fois. Les couleurs de l'arc en ciel, tous leurs mélanges... Et d'autres encore, qui n'existaient pas... Qui n'avaient jamais existé et n'existerait jamais. Couleur de joie, couleur de haine... Couleur de force et de faiblesse, de noblesse et de vilénie, d'errance et de tristesse... Couleur de vie, couleur de mort... Et couleur de Magie. Car c'était là le sujet. La raison et le but. La Magie. Sort, enchantement, sortilèges... Malédiction et bénédiction. Bien et mal, ombre et lumière, Ordre et Chaos, création et destruction. Tourbillonnant. Et au centre l'équilibre. La neutralité. La balance. Balance de Magie. Ni blanche, ni noire... Et pourtant pas grise. Ou plutôt pas seulement. Symbole d'infini. De renouveau perpétuel. Fruit de l'éternité. Magie, encore. Axe du monde, héritage des Dieux... Créatrice de la Divinité. Magie, toujours... Tout... Et rien à la fois. Néant et univers...

Comme chaque nuit depuis sa naissance, Gil-Galad rêvait. Et comme chaque nuit depuis un demi-siècle, il pouvait mettre un nom sur ce rêve : Magie. Il n'y en avait pas d'autre. Il n'y en avait jamais eu d'autre. Dans les étoiles du ciel, dans le chant des êtres vivants... Il ne trouvait là que l'écho de cet art si beau, si parfait, si absolu qu'était la Magie. Les non-Mages étaient vraiment à plaindre, à ses yeux, de même que ceux qui ne voyaient qu'un fragment de cette magnificence. Et, dans son état conscient, il n'était lui-aussi capable de n'en voir qu'une partie, même s'il élargissait cette vision autant que possible et s'en réjouissait. C'était pour cela qu'il était aussi curieux, d'ailleurs... Mais dans ses songes, il pouvait en contempler la pleine et entière totalité... Même s'il ne pouvait tout comprendre, tout appréhender dans les détails, il se réjouissait perpétuellement de cette vue incroyable, inqualifiable, inégalable... Sans aucune pareille. C'était là qu'il trouvait l'apaisement et la réponse à bien des questions...

Même s'il était perdu dans les limbes de ses rêves d'une complexité incroyable, il restait conscient de tout ce qui l'entourait. Bruits de la forêt, des animaux... Tout cela formait une toile de fond à laquelle il était habitué depuis sa plus tendre enfance. Il était capable de percevoir tout danger et de se réveiller à temps, même s'il y avait peu de choses capables de le menacer dans ces bois. Les Elfes avaient très peu de prédateurs, et aucun d'entre-eux ne pouvaient lui porter atteinte. Ses sortilèges étaient amplement capables de venir à bout de n'importe quel ennemi, animal ou non. Et les sons familiers des bêtes sauvages formaient un cadre aux méandres des songes de la Magie. La Magie et ses sortilèges. Vie, mort, éternité... Lévitation... Tient, pourquoi rêvait-il de lévitation ? Quel intérêt ? D'habitude, il percevait le motif derrière son rêve, et là, la lévitation ne cadrait pas du tout avec la logique plus ou moins chaotique que tout cela aurait dû suivre... Oui, c'était vraiment étrange... Il devait y avoir une raison - il y avait toujours une raison...

Il ne pu toutefois pas approfondir cette réflexion, car il fût soudain tiré de ses songes par un son qui ne cadrait pas avec ceux de son environnement : le hennissement d'un cheval. Son oreille entraînée reconnue celui de la monture de son « invité », que les Humains nommaient « Rebelle »... Et dans ce hennissement, il y avait de l'urgence, de la panique... Ainsi qu'un appel. Un appel pour lui, Gil-Galad... Un appel qui disait...

*Non !*

Il ouvrit les yeux, et analysa la situation en une fraction de seconde, avec cette rapidité d'exécution qui faisait partie de ses atouts de Magicien d'élite. Il prononça trois mots. Trois mots chargés de pouvoir... De Pouvoir et de Magie. Le sort de lévitation, imprimé dans son esprit en lettre de feu, avait jailli spontanément... Puis, plus bas, il murmura quelques autres mots. Un sortilège de réveille, histoire d'être sûr.

« Il va falloir que vous m'expliquiez tout ça, Anna de Gaël... »

Le vent de la magie, la portant doucement, était venu la déposer sur la grosse branche où il avait dormi jusqu'à ce qu'elle le réveille.

« Des envies de suicides ? »

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Mar 21 Juil - 14:03

Son regard elfique, perçant sans peine la semi-ténèbre qu'était pour lui cette nuité étoilée, vit les larmes coulées sur ses joues, par dessus les traces des précédentes. Les Humains laissaient si librement cour à leurs émotions... Mais c'était-là leur nature mortelle et, pour une fois, Gil-Galad éprouva très peu de mépris, beaucoup de pitié, et une pointe de compassion pour cette espèce si héphémère, si désordonnée...

« J'ai fait un cauchemar, je ne sais pas si c'est fréquent chez vous mais par chez-nous, lorsqu'on vient de vivre une émotion de tristesse, elle revient nous hanté en cauchemar.Moi par exemple, je suis endormis mais je bouge comme dans mon cauchemar. »

Cauchemar ? Mouvement ? Ah, elle devait être somnembule, tout simplement. Un infime sourire s'inscrit sur ses lèvres. Les Elfes aussi étaient sujet aux côtés sombres et lumineux des songes, et lui-même avait parfois été tourmenté par certaine vision qui étaient née de ses rêves... Pourtant, ça ne le gênait pas : un cauchemar de Magie valait infiniment mieux que n'importe quel songe agréable... Mais ordinaire.

*Enfin... Tous ne seraient pas d'accord...*

Il n'eût toutefois pas le temps d'approfondir cette pensée, car la jeune femme se mit à lui raconter son cauchemar, plutôt décousu de l'avis de notre héros... D'un autre côté, il trouvait la majorité des rêves décousus devant le chaos organisé qui habitait sa tête durant son sommeil... Il avait entendu plusieurs récits de se genre, car il savait aussi, dans une certaine mesure, interprété les songes. Ce n'était pas son domaine de prédilection, ni même son préféré, et il choisit de ne pas user de cette capacité avec la messagère, ni même de lui révéler qu'il la possédait. La conclusion de l'histoire était toute simple : croyant que sa mère se noyait, elle avait sauté à sa suite... Droit sur le sol de la clairière, ce qui aurait pu faire très mal.

« Merci Gil, j'apprécie ce que vous avez fait pour moi. »

Avant qu'il n'ait eu le temps de faire plus que lever un sourcil étonné devant son audace de l'appeler par un tel diminutif, la jeune Humaine s'approcha de lui avec une vivacité qui trahissait son héritage, et déposa un baiser sur sa joue avant de se laisser tombé au sol avec agilité. Il resta un court instant surprit, puis il sourit. C'était un sourire tout en finesse, avec une bonne dose d'ironie...

« Prenez garde à vous, Anna de Gaël... Oh oui, prenez bien garde à vous... Vous jouez à un jeu dangereux, petite mortelle... »

Il n'aurait su dire si elle avait entendu ses paroles ou si elle était déjà trop retombée dans les brumes du someille pour capter sa voix douce, et il ne s'en souciait pas une seule seconde. Se replaçant dans une position confortable, il perdit son regard dans la voute étoilée, jusqu'au croissant de lune. Alors il lui fit un clin d'oeil, puis sourit...

HRP/Mon correcteur bug, désolé.../HRP

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Mer 22 Juil - 23:34

Balance des chants, équilibre des couleurs... Modification. Il sentait dans son rêve de Magie un changement dans le Chant de la Forêt, cet accord si beau qu'il craignait de perdre de vue – ou d'oreille – quand il devrait se rendre sur les Terres des Humains. C'était le murmure de l'aube qui vient, de l'approche du Soleil dans le ciel... Doucement, il ouvrit les yeux, juste à temps pour voir l'Astre du Jour se levé. Là-haut, sur son arbre, il laissa son regard se gorger de cette lumière bienfaitrice...

« Bonjours Seingneur Soleil... Ton chant encore une fois magnifie le ciel. »

C'était-là son salut habituel quand il voyait l'aube coloré l'horizon, et le chant du soleil retentir sur la terre toute entière. C'était une entité puissante et lointaine, et parfois il se demandait si un quelconque Mage des Hommes n'y aurait pas puiser l'inspiration pour créer leur Dieu de pacotille... Franchement, le christianisme, c'était vraiment un truc de Romain, ces Humains décadents parmi les décadents... Gil-Galad était certain que cette religion stupide ne durerait pas longtemps... Un siècle, peut-être, et puis elle s'étindrait pitoyablement.

« Comme toutes les folies de se Peuple fou... »

Haussant les épaules, il se remit souplement sur ses pieds, et, après avoir murmurer un remerciement à l'arbre qui l'avait porté, il s'éloigna dans le jour naissant, d'arbre en arbre, sans faire plus de bruit d'un écureuille... Il recherchait se que son envie lui dictait, en l'occurence des pommes, se laissant guider par la musique de la Forêt et les notes distinctives d'un pommier...

.................................


Tandis que les rayons solaires passaient enfin au dessus des arbres pour tomber dans la clairière, le Magicien était déjà assis sur sa branche, dévorant une pomme bien mûre à pleine dent, avec toutes la noblesse qui caractérisait sa race, quand il entendit une chanson retentir en dessous de lui... De la voix de celle qui semblait devoir être sa compagne de voyage.

Toi, ma belle enfant
Ma seule étoile
Le vent qui souffle
Ne peut rien défaire
Je veux toujours
Être ta belle étoile

Seulement ta voix
Pour qu'elle guide nos pas
Seulement la joie
Pour le temps qu'on auras
Je serai forte si tu es avec moi
Même la mort ne nous séparera pas

Seulement toi et moi.


Puis elle se tût, et après un temps, il entendit de nouveau ses pas légers se rapprocher de l'arbre où il était juché. Les yeux fermé, il étendait ses perseptions au maximum, laissant agir cette magie que les siens disaient instinct.

« Bon matin cher Gil-Galad Vorondwë, vous descendez nous tenir compagnie? »

Pour toute réponse, il rit. Un rire claire et puissant, un son enchanteur, de lumière et d'espoir. Quand il sessa, les bruits de la forêt reprirent de plus belle. Ensuite, il se laissa glisser sur le sol, silencieux comme un gros chat, et observa la jeune femme. Au bout d'un moment, usant visiblement d'une plante médicinale, elle poussa un cri de douleur. Visiblement, elle n'était pas très fière de l'avoir fait, et se tourna vers l'arbre où il n'était plus pour lâcher quelques mots.

« Je ne suis pas faible... »

« Non, Anna de Gaël, vous n'êtes pas faible... Juste désespérement Humaine. »

Il s'approcha rapidement d'elle, couvrant en quelques pas souples la distance mineure qui les séparait encore.

« Vous êtes aussi bien sote, petite humaine, de vous infligé cette douleur inutile... A moins que vous ne cherchier à m'insulter ? Vous voyagez en compagnie d'un Mage Elfe, vous voyagez en compagnie du plus grand de tous. Pourquoi avoir eu l'idée stupide de cacher cette écorchure ? »

D'un geste impérieux, sans se soucier de permission ou de douceur, il prit son bras blessé et enleva la feuille de la plaie avec mépris. Parcourant la blessure à peine cicatrisée du regard, il eût un claquement de langue désaprobateur avant d'entrer dans une transe légère. Parcourant l'ouverture de ses doigts agiles, il murmurait un chant qui pour lui n'avait de beauté que par la magie qu'il contenait, même si une oreille profane y aurait entendu des accords incroyablement magnifique. Et puis soudain se fût le silence... Pendant un instant

« Mhoui... Ca fera l'affaire, dirons-nous, même si c'est bien en dessous de mes standards... »

Il lui jeta un coup d'oeil agacé avant de reporter son regard sur son oeuvre.

« Si vous me l'aviez monter hier, aussi, au lieu de jouer les accrobates avec et de la laisser s'instaler, j'aurais pu faire mieux que ça. »

Avec une légère moue de dépit, il laissa retomber le bras de sa nouvelle compagne de voyage. Là où il y avait eu une plaie ne restait qu'une fine cicatrice blanche, vouée à disparaître en quelques jours, mais encore trop présente et légèrement trop grande au goût perfectionistes de Gil-Galad quand il s'agissait de Magie. Presque malgré lui, il dû reconnaître que c'était quand même du beau travail.

« Alors, comment vous portez vous, Anna de Gaël ? »

HRP/Toujours pas réparé.../HRP

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Dim 26 Juil - 10:46

« Sotte ? Je suis très loin d'être sotte, seulement mal renseigner à ce que je vois, je ne le sais que trop bien que vous êtes un grand mage, mais un mage comme ne voudrais pas avoir mes blessures comme un fardeau, voilà pourquoi je vous l'est caché. »

Il eût un nouveau claquement de langue irrité, et en même temps un léger sourire effleura ses lèvres. Un Mage digne de se nom aidait les autres, ça faisait partie de sa mission, et il ne pouvait pas laisser quelqu'un souffrir d'une blessure juste devant lui... Mais bien sûr, elle était Humaine, et les Magiciens Humains n'étaient probablement que des vantards égocentriques et pas vraiment compétent, comme bon nombre de ceux de leur race... De plus, de manière beaucoup terre à terre, elle allait voyager avec lui, il n'était donc pas question que sa blessure puisse le gêner pendant ce temps-là, ni qu'on puisse voir, à Alfirin, la compagne de voyage de Gil-Galad Vorondwë blessée ou mal en point, s'aurait été une honte pour lui...

« Si je peut me le permettre, c'est déjà du travail parfait, je vous suis reconnaissante cher mage de ses bois. »

L'admiration qui brillait légèrement dans ses yeux le fit bel et bien sourire, cette fois. Orgueilleux, il n'était pas dépourvu de vanité non plus, même si il était loin d'être un amateur de flatterie. Toutefois, cette jeune femme était sincère, et cela lui faisait toujours plaisir qu'on l'admire, qu'on reconnaisse son incroyable supériorité sur... sur tout, en fait, et sur l'univers de la Magie en particulier.

« Je n'en doute guère mon cher. »

Bien entendu, elle ne pouvait pas nourrir le moindre doute sur la possibilité d'une plus grande efficacité, car lui-même n'en avait pas. Il l'avait dit, et sur ce genre de sujet il ne se trompait jamais... Ou alors vraiment très, très, très rarement... La demoiselle fini de se préparer, lui se contentant de regarder puisqu'il n'avait rien à préparer. Il était un Elfe, un hôte de ses bois, et il portait sur lui tous ses bagages.

« Dites, vous pourrez m'apprendre un jour, tout vos exploits ? »

Il l'avait sentit hésitante, et maintenant qu'elle avait eu l'audace de lui demander cela, elle baissa les yeux. Lui laissa se dessiner de nouveau un léger sourire sur ses lèvres.

« Enfin, si vous voulez bien m'apprendre quelques trucs. »

Son sourire s'évanouit, et un éclat passa dans son regard... Il ne remarqua même pas les gestes de ses pieds, s'avançant de nouveau vers elle.

« Des trucs... »

Arrivant à son niveau, il lui saisit le menton et la força à lever la tête vers lui, impérieux. Il planta des yeux qui auraient pu figurer l'océan artic dans les siens, le visage dur.

« Ce ne sont pas des « trucs », petite Humaine. C'est la beauté de la Magie, la plus belle chose du multivers. N'insultez plus jamais cet art, ou même la bêtise de votre race infâme ne pourra pas vous servir d'excuse, comme elle vient de le faire. »

Avec une moue pleine de mépris, il la lâcha, et se détourna brusquement. Cela pouvait sembler futile de se mettre en colère pour si peu, car il l'était bel et bien, même si c'était une rage qu'il contrôlait parfaitement. Mais la Magie était l'oeuvre de sa vie, son unique but, son seul moteur, et quand on parlait d'elle, Gil-Galad était souvent ombrageux. Elle était sa raison de vivre... D'exister, même. Sans elle il n'était rien, par elle il lui semblait être tout.

« Êtes vous prête, de Gaël ? Ou bien les Humains sont ils si minables qu'il leur faut des heures pour pouvoir se mettre en route, histoire qu'ils rassemblent leur misérables forces ? »

Si il y avait encore eu quelque émotion dans ses précédentes paroles, à présent, sa voix était froide, glacée et dur. Comme de l'acier recouvert de glace...

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Dim 26 Juil - 22:19

« Quoi ? Vous croyez que je vous insultait ? Comment voulez-vous que je m'exprime sans que vous preniez colère ? C'est très embarrassant déjà de vous parler, comment voulez-vous que je vous parle correctement ? C'est moi supposément l'enfant ici apprenez-moi ! Je ne connais pas tout votre vocabulaire et mes expressions sont, je sais, pas très claire mais laisser moi une chance au lieu de vous énervez de la sorte. »

Ses arguments n'étaient pas totalement insensés... Elle n'était qu'une enfant, une enfant perdue dans un monde qui n'était pas le sien, et lui était bien sévère avec elle. Pourtant, sa rage était encore trop grande pour qu'il l'écoute. Les insultes contre sa personne l'auraient certes mises en colère, mais ce n'était rien comparé à ce qu'elle avait fait. Elle avait qualifié sa Magie, sa très chère, sa bien-aimée Magie, de simples « trucs », d'arnaques d'Humains sans talents et sans grandeur ! Cette Magie avec laquelle il avait eu la bonté de la sauvée puis de la guérir, elle l'avait dénigrée, piétiné ! Il n'était pas là question de vocabulaire, même une simple Humaine aurait dû faire la différence entre la Magie et les tours de charlantants, derrières lesquels il y avait en effet des « trucs »...

Finalement, elle prouva encore une fois sa nature en criant de rage et en se détournant, pour aller se blotir contre son cheval. Décidément non, les Humains ne pouvaient pas être prêts rapidement. Pourtant il n'y avait rien que compliqué : elle monait sur sa selle et elle faisait avancer sa monture en se taisant pour éviter qu'il ne la réduise à néant par cette Magie qu'elle avait foulée au pied sans la moindre considération pour sa beauté, pour sa grâce sans nulle autre pareille dans l'univers tout entier. Si quelqu'un devait un jour regarder dans le Chaudron de Dagda, Gil-Galad était sûr que le malheureux aurait au moins une joie : découvrir que la Magie était le premier des secrets du Grand Alchimiste, un secret que même lui n'avait sans doute pas pu percer totalement.

« Vous ne voudrez sûrement pas apprendre à une misérable humaine que je suis, comme vous le dîtes, à apprendre votre art ? Non, je m'en doutais ! Au moins j'aurais eu la force de vous le demander. Une messagère aussi sotte que moi ne devrais pas apprendre cette grandeur. Et non, je suis trop inférieur à votre race. J'ai compris votre rancoeur à présent. À vos yeux, je ne suis qu'une feuille fragile qui ne peut vous resister. Cela me désole, j'aurais cru que les elfes auraient au moins la gentillesse d'accueillir une enfant humaine qui recherche tout le temps à apprendre. »

Etrangement, il pu sentir qu'elle avait versé une larme, qu'il ait lu cela dans sa voie pourtant chargée d'ironie ou que ce soit un autre de ses sens moins classique qui l'ait averti... Les paroles et le ton qui lui ressemblaient si peu, couplée à cela, réussi à faire hésiter le Mage, là où des mots bien plus logiques avaient lamentablement échoués.

« Tu me comprend toi au moins Rebelle... »

Cette phrase dite à voix basse à sa jument fini de faire refluer la colère du Magicien. De longs instants de silence passèrent, avec pour seul bruits les sons de la forêt. Et puis...

« Désolé... »

Un mot... Un murmure... Un chuchotemment unique, si bas qu'il était à peine audible. Et pourtant bien plus dur à lâcher qu'un sortilège de mort... Mais quand il l'eu prononcé, quelque chose s'envola dans sa poitrine, comme un poid qui y était tombé.

« Désolé, Anna de Gaël, je le suis sincèrement... Je vous prie de m'excuser, car ma réaction fût peut-être exessive... »

Il se tourna vers elle, et vit qu'elle lui tournait le dos. Alors il se mit lentement à marcher vers elle, sa propre voix aillant déjà perdue toute sa froideur.

« Ma seule excuse c'est que vous avez, involontairement je m'en rend compte à présent, insulté la plus belle des choses qui soit à mes yeux. L'oeuvre de ma vie... La Magie. C'est pour elle que mon coeur bas, que l'air vient remplir mes poumons... C'est ma raison de vivre, la raison et le but de mon existance... J'ai souvent tendance à être exessif quand on s'en prend à elle, et je n'ais pas réfléchit devant l'insulte. »

A présent, il était arrivé près d'elle, se tenant un pas derrière son dos. Son ton était calme, presque conciliant, tandis qu'il s'expliquait.

« J'ai oublié que vous êtes, comme vous le dites si bien, une enfant face à moi... J'ai oublier que vous étiez Humaine, et donc mortelle, pour ne me focaliser que sur les points noirs de cette race qui ne trouve pas vraiment grâce à mes yeux de part ses actes de barbaries. Je me suis laissé emporté, et je m'en eccuse encore. »

Avec douceur, il approcha sa main de son épaule, quitte à être repousée, et la posa dessus. Sa réaction ne changerait rien à ses dernières paroles.

« Me pardonnerez vous, Anna de Gaël ? Me pardonnerez vous vraiment ? »

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Mar 28 Juil - 20:15

« Vous savez, vous êtes comme les autres. Je sais que les humains ont fait des bêtises et en font encore mais ils ne sont pas si terrible. Voyez, ma mère est la personne la plus respectée de tous. Vous savez pourquoi ? Elle les respectaient avec encore plus de ferveur que n'importe qui en ce monde. Si vous l'aviez connue, je suis sur qu'elle aurait facilement été l'une des vôtres. »

En d'autres circonstance, sans doute aurait-il sourit. Elle ne comprenait pas... C'était le sang qui faisait un Elfe, le sang et l'âme. L'âme seule ne saurait suffir, car nul ne saurait égaler les Elfes s'il n'était pas de leur sang. C'était ainsi... Mais il ne sourit pas, car ce n'était vraiment pas le moment... Elle fini par se retourner vers lui et par poser une main sur son coeur. Il sentait quelque chose dedans... Quelque chose de minéral. Elle prit ensuite sa propre main et l'amena jusque sur la sienne.

« C'est là que tout doit se dérouler, c'est par là qu'il faut passer pour agir, le coeur est le seul à pouvoir te comprendre et parfois, le pardon et la clémence font ses effets. Que ce soit par amitié ou part amour, l'améthyste est le lien entre nos races. Elle contient la sagesse et la douceur de l'elfe mais la couleur pourpre représente l'homme qui veut puissance et autorité. Garder-la, en souvenir de ce moment, où vous aurez compris qu'une simple pierre peut réunir douceur et puissance, nos deux races, elfe et humain. »

Le Mage contempla, un brin étonner, la piere qu'elle avait laisée dans sa main en retirant la sienne. Un fin sourire nacquit cette fois bel et bien sur ses lèvres... Une belle roche, mais elle représentait plutôt les Humains eux-mêmes... Entre la beauté sage des Elfes et la rage barbare des Fomoires... Les Humains. Ni bestiaux ni civilisés, ou alors un peu des deux... Quelque chose à méditer.

« Et au fait je vous pardonne, vraiment. »

Elle était montée en selle en disant cela, et il sentit qu'elle pesait ce dernier mot. C'était bien... Les Humains accordaient trop souvent un faux pardon... Lui ne l'avait jamais fait... Mais il ne pardonnait pas beaucoup...

« Voilà de bien sages paroles, pour une Enfant des Hommes... Soit, je garderais cette pierre. Je ne sais si vous pouvez avoir raison, si Elfes et Humains peuvent être mêlée par cette seule couleur... Elle contient encore bien trop de sang à mon sens... Mais je sais une chose, par contre. Mauve est une couleur de Magie. Une bonne couleur. »

Il approcha ses lèvres de la roche et murmura un mot... Si bas que ce n'était même plus un murmure, si bas qu'on ne pouvait être sûr de l'avoir entendu. Être sûr qu'il ait existé... Ce n'était pas un mot fait pour être dit à voix haute, ni même pour tomber dans l'oreille de qui que se soit. Un mot minéral, dure, primaire. Sans amour ni haine, un mot qui était, au-delà de tout. Alors la pierre se mit à luire doucement. La lueur grossit, devint plus imposante que l'améthyste elle-même, prit la forme d'une fleur au pétale impossible. Le Magicien joignit ces mais et prononça un autre mot, sans qu'un son ne s'échappe de ses lèvres...

« Et voici... »

Ses mains se séparèrent. Dans l'une il y avait la pierre, plus belle que jamais, dans l'autre une fleur mauve, qui formait un dégradé de teinte de cette même couleur. Une plante magnifique et vivante, malgré qu'elle ne touche aucun sol. Elle ne semblait d'ailleurs pas devoir mourir.

« Voici mon présent, Anna de Gaël, car il ne sera pas dit que Gil-Galad Vorondwë aura reçu une leçon et un cadeau sans rien offrir en retour. Voici mon cadeau et ma leçon... En chaque chose est Magie. Pas seulement dans la vie mais aussi dans la non-vie. La Magie est la trame... »

Il lui tendit la main contenant la fleur... Elle était bien plus que ce qu'elle semblait être, cette plante, tellement plus.

« Prenez-là et souvenez-vous, vous aussi. Souvenez-vous de cela, et de surveiller votre langue quand vous parlerez de Magie. Si vous voulez apprendre, il vaut mieux ne pas l'insulter, ainsi je ne perdrais plus mon calme. »

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Mer 29 Juil - 23:17

« Une magnifique couleur, c'est celle qui me plaît le plus. C'est celle de la vie. »

Couleur de vie ? Il sourit à cette idée. Non, la couleur de la vie était bien plus complexe. Bien plus belle. Presque aussi belle que la Magie, mais la Magie il ne pouvait que l'imaginer : c'était la seule chose qu'il n'ait jamais réussi à fixer en couleur... Pas totalement. Il le pourrait quand il comprendrait plus de choses. Puisqu'il avait tout une vie d'Elfe devant lui, il ne désespérait pas d'y arriver. Après tout, n'était-il pas le meilleur des Magiciens du Beau Peuple ?

« Gil-Galad je ne peut... »

Elle ne pouvait accepter ? Oh, il trouverait bien un moyen... Elle aurait cette fleur, cela était aussi sûr que le lever de l'Astre du Jour le lendemain... En attendant, elle riait déjà de ses paroles, sa mauvaise humeur visiblement envolée, sans laisser de trace. D'ailleurs la sienne n'était plus vraiment présente, à vrai dire...

« Gil-Galad, vous êtes impossible. »

Impossible ? Certes, certes... Mais il était ainsi, et n'y pouvait rien. En attendant, il lui rendit son sourire, quoi que moins grand que le sien, plus fin, plus élégant... Plus Elfiques, tout simplement ? Oui, mais aussi lui ressemblant plus, au-delà des histoires de races...

« Alors c'est vrai, je vais apprendre à vos cotés ? »

Il y avait espoir, joie et surprise dans cette question, et il sourit encore. Avait-il été ainsi, cinquante ans plus tôt ? En vérité oui... Il avait été tout aussi anthousiastme, même s'il était bien plus clair, membre des Hauts Elfes et praticien-né de la Magie... Ce qui ne l'empêchait pas d'être attendrit...

« Oui, Anna de Gaël, je veux bien vous apprendre quelques petites choses, si vous le pouvez, ce que je ne suis pas capable de vous garantir... Je ne sais pas si la Magie sera en vous, avec vous... Il parrait que ça varie d'un individu à l'autre, et aussi que certains ont de grandes difficultés. Mais de là à savoir si les rumeurs sont vondées... »

Car lui il n'avait eu nulle réelle difficultée. La Magie était son don, sa raison d'aide. Il était fait pour la manier, depuis qu'il était né. Ce qui n'était pas le cas de grand monde.

« Toutefois, ça aura un prix... Tout en a toujours un. En l'occurance je vous demanderais deux vaveurs sans lesquels, malheureusement, rien ne sera possible... La première est simple : accepté cette fleur. C'est un cadeau librement consentit. Selon notre culture, le refuser serait me blesser... Je ne sais pas ce qu'il en est chez les Hommes. J'ai façonner ceci pour vous, et la pierre à donnée d'elle pour vous. En refusant, vous me faite beaucoup de peine... »

Il lui tendit à nouveau la plante magnifique, qui ne montrait aucun signe de fletrissement. Elle était toujours aussi belle, épanouie.

« La seconde est celle qu'on demande à tout aspirant Mage : respecter le Code... Je vous le détaillerais, mais voici ce qui nous intéresse... Un, vous ne trahirez jamais les Secrets de la Magie, et ne les enseignerez à nul autre qu'un aspirant volontaire qui aura juré de respecter le Code, et ce quand vous serez vous-même une Magicine confirmée... Deux, vous n'userez jamais de cette Magie à des fins mauvaises, ou pour causer de vaines souffrances. Vous pouvez l'utiliser pour vous défendre, riposter, vous faciliter la vie... Pas pour agresser sans raison ou à quelque autre mauvaise fin. »

Et toi, Mage ? Et toi ? Pour toi Roi, qu'as-tu fais, Mage ? N'as-tu pas tuer, torturer, ensorceler pour le bénéfice d'un autre ? Et toi, Mage ? ... Voilà ce que murmura une voix au fond de lui, une voix qu'il ignora, puis écrasa.

« Trois, vous ne trahirez jamais les Elfes avec cette Magie. Vous ne vous en prendrez pas à nous, qu'importe les raisons, et vous ne causerez pas du tord à un des nôtres, sauf pour vous défendre vous ou les vôtres. Quatre, vous resterez fidèle à la Magie et ne vous vous égarerez pas sur les plus sombres chemins, là où l'âme faiblit... Vous vous en écarterez sauf en dernier recours, quand tout autre espoire sera vint, et encore, avec moultes précautions, car la chute est facile... »

Car il y avait de sombres puissances, des mots de pouvoir oubliés et qui ne devaient jamais, jamais refaire surface. Non, jamais...

« Et si vous rompez votre serment alors votre maître, celui qui vous apprend, c'est-à-dire moi, devra vous traquer et vous tuer... »

Il la regardait droit dans les yeux en disant cela, avec franchise. Il n'y prendrait nul plaisir, mais il avait juré... Jamais il ne revenais sur sa parole.

« Alors, qu'en dites vous, Anna de Gaël ? Acceptez-vous, ou renoncez-vous ? »

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Jeu 30 Juil - 12:17

HRP/Ah tient, il le fait aussi chez toi Rolling Eyes /HRP

« Ce n'est pas que je refuse votre fleur, au contraire, cela me ferai extrêment plaisir, seulement, en mon monde, celui des humais, personne ne m'aurais offert telle merveille. Je ne suis qu'une servante, une messagère.Je ne suis pas aussi importante que la reine Guenièvre. Je suis tout en bas de l'échelle, cependant, je ne veut point blesser et encore moins vous irrité, j'accepte la fleur avec respect et joie. »

Il se contenta de sourire en continuant de lui tendre la plante jusqu'à ce qu'elle la prenne... Digne d'une reine, ce présent l'était peut-être, après tout, mais pas chez les Elfes... Ce qu'il venait de faire, même si c'était d'un haut niveau de Magie, n'était pas une de ses créations personnelles. C'était dans les arcanes de la Magie Elfique, et il était presque sûr que la propre dame de compagnie de la soeur de son Roi aurait pu lui procurer une aussi belle fleur... Par contre, tant qu'elle la porterait, il serait flagrant pour tous ceux qui avaient un peu de rélfexion qu'il l'avait prise sous son aile, et c'était une protection à ne pas négligée... Ainsi qu'un geste d'affirmation, et aussi, il fallait bien l'avouer, un caprice de sa part....

Car ça avait été spontané, sa fierté le lui avait dicté. Puisqu'elle lui avait offert un beau présent, il fallait absolument qu'il suranchérise en tirant de ce présent quelque chose d'encore plus mereveilleux à lui retourner. Sans compter que s'il lui enseignait la magie, cela constiturait une proclamation de l'identité de son maître, et de la personne à voir si on avait quelque chose à redire là-dessus... A l'exeption du Roi, et encore, il n'était pas dit qu'il voit cela d'un mauvais oeil, il ne pensait pas que quiconque s'y risquerait...

« J'accepte avec honneur, je serai une élève modèle et sans problême.J'apprendrai votre art si magnifique avec le plus grand respect et la plus grande dignité. Je teindrai serment jusque dasn la mort, ce ne sont pas des paroles en l'air d'enfant, ce sont des paroles prononcer avec sincérité par moi, Anna De Gaël. »

Elle sourit, et il lui sourit en retour. Il l'avait vu frisonner quand il avait annoncé le Code et ses conséquences, mais apparemment elle repoussait sa peur pour laisser parler sa soif d'apprendre... C'était bien, c'était une qualité qu'il appréciait... La soif d'apprendre, la curiosité... Le moteur de sa vie, bien plus puissant que celui qui pouvait animer cette pâle mortelle...

« Alors comment me trouver vous maître ? »

Dans ses cheveux était fichée la fleur, et en la voyant il rit. Un grand rire, un rire puissant. Sans la moindre trace de moquerie : c'était un rire de joie pure... Un rire merveilleux, comme savaient en avoir les membres du Beau Peuple. Et, le temps d'un instant, la forêt s'arrêta pour écouter.

« Vous êtes ravisante, Anna de Gaël. Et cette fleur est parfaitement à sa place là où elle est... Surtout, ne l'enlevez pas. »

En effet, même s'il n'avait pas pensé à le lui conseiller, c'était le meilleur endroit pour la mettre, bien visible et irratable...

« Car j'ai encore une dernière chose à dire à propos de tout cela... Cette fleur est un cadeau, mais elle n'a pas pour seule atout que sa beauté. Elle porte la marque de la pierre que vous m'avez donner... Ainsi que la mienne. Un autre faisant cela, car il y en a d'autres capable de le faire, n'aurait pas obtenu exactement le même résultat. Un Mage Elfique l'identifira à coup sûr, avec bien des indications s'il y prend garde... et qu'il est un minimum doué... comme l'endroit où nous sommes, mon état d'esprit général... Ce genre de chose... A un certain niveau. »

Oui, il y avait des limites, car il n'était pas n'importe qui. Cette création disait qu'il avait fait ce don par reconnaissance et pour remboursé une dette, à quelqu'un qu'il aimait plutôt bien... Un autre eût pu trahir plus de choses, mais il était Gil-Galad Vorondwë...

« De plus, beaucoup d'Elfe pourront l'identifier comme mon oeuvre. Ainsi, elle est une marque de protection et d'apprentissage... Car tous pourraient ne pas voir d'un bon oeil que vous appreniez même un peu de notre savoir. Ainsi, ils sauront à qui parler s'ils veulent protester, au lieu de s'en prendre à vous... Ils s'en prendront plutôt à moi. »

Il sourit, et son sourire était éblouissant. Il disait sa confiance en lui et en sa puissance, il ajoutait ce qu'il n'avait pas dit « s'ils osent... »...

« Mais maintenant, il faut nous mettre en route... Votre message ne saurait être retardé plus encore à cause de nous : il est pour le Roi, et le Roi passe avant tout... Sans compter que nous pouvons parlez en avançant... Que désiriez vous savoir de Magie ? »

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Ven 31 Juil - 12:26

HRP/Ben... Y marche pas, justement Razz /HRP

« J'espère que vous n'allez pas courir de risque en apprenant à une humaine aussi jeune que moi, votre art qu'est la magie. »

Le Magicien sourit à ces paroles... Elle s'inquiétait pour lui, il pouvait le lire dans sa voix, mais il n'y avait aucune raison de le faire. Il était Gil-Galad Vorondwë, et nul parmi les Mages Elfiques n'aurait pu le vaincre, de ceux qui auraient voulu mettre un terme à son apprentissage. Il était jeune, certes, jeune et impétueux, mais il y avait toujours de la subtilité dans cette impétuosité. Il écraserait comme des insectes les fous qui voudraient le défier, sur ce point-là comme sur tous les autres...

« Je crois que je suis déjà prête à partir maître. »

L'ironie était présente dans sa voix, mais il ne s'en offusqua pas, pas plus qu'il ne lui fit remarquer qu'il l'était depuis bien plus longtemps qu'elle, car il n'avait comme seul bagage que lui-même et pour seul moyen de transport que ses propres jambes. Il était son maître, à présent, et tant qu'elle l'appelerait ainsi elle pourrait faire autant d'ironie qu'elle le voudrait. Que son élève soit doué d'ironie n'étonnerait personne : il en avait souvent à donner aux moins doués que lui, c'est à dire tout le monde. Ainsi qu'à ceux qui parlaient contre le Roi, en plus des sorts qu'il leur gardait en réserve...

« Tout ! Absolument tout ! Vos pouvoirs, la vie en tant que pratiquant de la magie, comment on se sent lorsqu'on utilise un sort plus difficile, mais la base ne serait pas de refus. »

Elle sourit en disant cela, et lui il rit de nouveau en se mettant en route, légèrement en avant du cheval, car, sans qu'il ait même à y penser, ses pas le guidaient, les guidaient tous les trois, jusqu'à Alfirin, la Cité Immortelle... Chez lui, là où la Magie lui avait été montrée... Ou pour être plus exacte, là où on lui avait révélée quelle voie il devait prendre pour la connaître.

« Tout ! C'est la réponse des fous et des insensés qui, dans leur arrogance toute aussi folle que leur propriétaires, croient pouvoir contempler la Magie ! On ne peut savoir tout, comme vous le dites si bien ! Et ceux qui ne tempèrent pas leur curiosité par justesse et mesure n'iront qu'à un seul endroit : en plein dans l'arbre le plus proche ! »

Sa voix c'était métamorphosée dès le tout premier mot. Elle était devenue dure, sans pitié et impérieuse. Il laissa passer un instant, puis éclata de rire de nouveau.

« En tout cas c'est ce que disait Maître Fërgond... Qui a bien été obligé de revoir sa position quand il n'est plus parvenu à réussir un seul sort contre moi. »

Tout en souriant de nouveau, son ton revenu à la normal, il leur fit décrire une large boucle pour éviter la tanière d'une femelle qui venait de mettre bas. Inutile de causer une frayeur à cette pauvre créature alors qu'il pouvait l'éviter...

« La vérité, c'est que la curiosité, la soif de savoir, est le premier et le principal moteur de tout bon Mage. Poussé par elle, on peut aller loin, très loin. Et comme vous m'avez tout l'air de ne pas avoir d'autre motivation, tout cela est pour le mieux ! »

En effet, il ne croyait à nulle autre école que celle où le praticien découvrait par lui-même nombre de choses... C'était ainsi qu'on avançait.

« Je vais commencer par répondre à vos questions... Du moins à celles dont je peux vous fournir la réponse. Car je suis au regret de vous dire que je ne vous dévoilerais pas l'ensemble de mes pouvoirs... Pas tout de suite, si tant est que je le face un jour. Sachez qu'ici, dans les Bois Eternels, il est peu de choses qui me soient innacessible. Je peux commander lorsque c'est nécéssaire aux plantes et aux animaux, devenir l'ours, le cerf, le cygne ou le louveteau. Manipuler les choses à ma guise, créer des illusions, soigner les plaies... Et bien d'autres choses encore, que vous découvrirez en leur temps... Si vous en êtes capable. »

Il lui avait déjà montrer une partie de ce dont il parlait. Il avait appelé à lui les animaux, l'avait emprisonné puis fait léviter et avait rendu sa blessure insignifiante, réduite à une légère cicatrice vouée à disparaître... Et il y avait la fleur, mais de cela il ne parla point.

« Quant à la vie d'un Mage... Ma foi, c'est la vie d'un être. Je suis pour ma part au service du Roi, son Magicien personnel, comme je vous l'ait déjà dit. J'accomplit les tâches qui sont nécéssaires, perce à jour les complots, détourne ceux qui voudraient trahir, découvre la vérité dans le mensonge... Et d'autres choses, encore une fois, des choses qui ne regardent que lui et moi. »

De sombre torture, des éliminations, des ordres biens moins reluisant... Il accomplissait tout cela aussi pour son Monarque.

« Le reste du temps, j'étudie, je découvre, ou je médite... Enfin, c'était le cas avant qu'Arthur ne demande la venue de la Délégation. A présent, je passe plus de temps dans ces bois, et au-delà, afin d'habituer mon pouvoir à l'écartement avec Alfirin. »

Car, finalement, ses dons n'allaient pas diminuer tant que cela loin de chez lui, à ce qu'il avait pu voir... Mais d'un autre côté, il ne s'était jamais aventurer dans une ville des Humains, et ne savait pas les effets que cette gangue de pierre aurait sur lui... Cela, toutefois, il ne lui en fit pas part.

« Les sorts les plus complexes, les plus rebels, sont pour moi un défi, pour d'autres une malédiction. Ils permetent aux Mages chevronnés de tester leurs limites et, si nécéssaire, de les dépaser. Trouver un sortilège qu'on ne peut lancer est un bon exercise tant de découverte que d'avancement. Découverte parce qu'il faudra peut-être en tester mille avant de trouver celui qui résiste, avancement car, une fois qu'on l'aura débloquer, on aura avancé. »

C'était d'ailleurs, avant cette histoire de Délégation, une de ses principales occupations durant son temps libre... Il avait apprit beaucoup, ainsi.

« C'est donc ce que nous allons faire avec vous, en guise de base comme vous le dites si bien ! Puisque vous n'avez jamais lancé le moindre sort, n'importe lequel fera l'affaire... »

Il marcha un instant en silence, cherchant ce qu'il allait lui faire faire... Travailler sur un objet inerte serait le mieux... Il ne savait pas quelle était sa force. Se penchant, il ramassa donc un caillonx tout ce qu'il y avait de plus ordinaire, et le lui montra.

« Commençons par l'un des classiques de l'apprentissage : la lévitation mineure... Mine de rien, c'est parfois utile la lévitation. »

Il lui fit un clin d'oeil et un petit sourire, avant de reprendre son sérieux. Quand il parla de nouveau, c'était d'une voix plus ferme, plus posée.

« Ecoutez bien, car c'est important. N'exécutez pas mes ordres pour le moment. Regardez-moi et apprenez. Faites le vide dans votre esprit. Fermez les yeux, faites silence et laissez la forêt prendre soin de vous. Faites corps avec... avec les mouvements de votre cheval. Vous-même vous ne bougez pas... Tendez votre esprit vers l'intérieur de vous-même, vers un point qui apparaît, chatoyant d'une couleur impossible et pourtant familière, s'approchant d'une autre que vous connaissez. Ouvrez cette porte et prononcez les Mots en pensant à ce que vous voulez faire léviter, en l'occurance ce cailloux. »

Lui-même avait exécuté toutes les instructions en parlant, si ce n'était qu'il n'y avait ni silence ni immobilité en lui. Mais il était Mage expérimenté, et son professeur. Une fois là il prononça deux mots, clairement et distinctement, pour qu'elle les entendent. Le cailloux s'éleva de quelques dizaines de centimètres au-dessus de sa paume tendue, où il se maintint.

« Ensuite, relâchez la pression, relâchez-vous... Et laisser tomber le cailloux. »

Cailloux qui retomba bien sagement dans sa main. Après un instant, il le lui tendit. Il avait penser à le lui lancer, mais c'était souvenu qu'elle n'était qu'Humaine.

« Tenez, à vous ! Il est temps de voir si vous avez en vous la Magie. »

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Jeu 20 Aoû - 20:48

Gil-Galad avait noté, amusé, les diverses réactions de sa nouvelle élève, sans prendre la peine de les commanter pourtant. L'important, c'était la Magie. D'ailleurs, après un instant d'hésitation, Anna suivit ses explications, et le Mage expérimenté qu'il était pu presque la voir se tendre vers la plus belle de toutes les énergies. Au moins elle avait un don, si mineur fût-il... De cela il ne pouvait être sûr. De son intensité, s'entend. Il la sentit s'en rapprocher, l'entendit prononcer les mots... Et grimaça. Le cailloux n'eût qu'un bref sursaut avant qu'elle ne le lâche et se prenne la tête entre les mains. Patient, il attendit qu'elle se remette un peu, bien qu'elle soit toujours inondée de sueur. Il ne sembla prêter attention ni à sa faiblesse ni au gémissement qu'elle laissa échapper.

« Je crois qu'il va me falloir plus de pratique si je veux réussir. »

L'Elfe eût un sourir compréhensif. Ne pas réussir à user de Magie du premier coup était on ne peut plus normal, surtout pour l'Humaine qu'elle était. Lui avait réussi... Quelques instants seulements, avant de s'écrouler, parce que lui il était debout... Mais n'était-il pas Gil-Galad ?

« C'est quoi la Délégation ? »

La question le surprit, autant par le contexte que par son contenu lui-même. Ne le savait-elle donc pas, elle, la messagère ? Etrange royaume que celui d'Arthur, vraiment. Il y réfléchit quelques instants, puis sourit de nouveau.

« C'est une étrange question, Anna de Gaël... Intéressante également. Toutefois, je pense qu'aborder le sujet de la Magie d'abord serait une bonne idée. Pourtant, avant encore... »

Sans rien ajouté de plus, il posa une de ses mains sur une des siennes, et lui communiqua une partie de son énergie. Il ne tenait pas à ce qu'elle s'évanouisse, ce qu'il avait déjà vu chez des étudians débutants... Il vaccilla un instant, mais ici, dans cette Forêt plus encore que dans n'importe quelle autre, milles et unes forces vives vinrent restauré la sienne.

« Maintenant que je suis assuré que vous allez rester consciente et attentive, je peux vous dire qu'en effet, vous avez raison. User de Magie demande de la pratique, pour la plupart des gens tout du moins. Pour une première fois ce n'était pas si mal. A notre prochain essais, tendez un peu plus votre esprit vers ce point à l'intérieur de vous. Concentrez plus vos forces avant de prononcer les Mots. »

Ce qu'on lui avait dit aussi. Lui-même, trop jeune, avait trop vite relâché son pouvoir naissant, gaspillant ses forces inutilement.

« Votre prochain objectif est donc la Lévitation Mineure. Je suis sûr que vous y arriverez... Si votre volonté est à la mesure de vos ambitions ! »

Cette fois-ci, il rit, tout simplement. On le lui avait dit, cela aussi. Il avait prouvé que non seulement sa volonté mais aussi son talent l'étaient largement !

« Pour en revenir à votre étrange question de tout à l'heure... La Délégation est un groupe d'Elfes. Comprenant le Roi et la Reine... Voyez-vous, j'aurais cru que vous sauriez, vu la mission qui est la vôtre... »

C'était pensibement qu'il avait prononcé sa dernière phrase, autant pour lui-même que pour sa compagne de voyage. Après quelques instants de silence de sa part, il reprit.

« Il y a quelques temps, un, ou une, de vos collègues, c'est présenté, comme vous, dans la Forêt Eternelle, et un Elfe l'a guidé jusqu'à Alfirin, comme je le fais en ce moment même, parce qu'il était, disait-il, porteur d'un message urgent d'Arthur Pendragon, le Roi des Bretons. »

Roi... Encore une fois l'ironie de ce mot le frapa. Qu'un Humain se prétendre Roi, fût-ce des siens, était presque risible...

« Je n'étais pas là, plongé dans une étude particulièrement ardue, aussi n'en ais-je eu que des échos. J'ai découvert, quand j'eût résolu le problème magique que je m'étais posé, que le Roi Llandon avait accepté de rencontré votre souverain afin de parler du Chaudron que vous nomez « Graal », et qui est le bien des Elfes. »

Le leur, pas celui des Hommes. Et le fils d'Uther pouvait bien dire ce qu'il voulait, le Magicien ne voyait pas pourquoi il aurait lancé ses chevaliers de part le monde s'il ne voulait pas le voler...

« Et, surprême marque de bonté, il a accepté de se déplacé, et non l'inverse, en compagnie de sa soeur la Reine qui règne à ses côtés. Il a donc constitué la Délégation, la Délégation Elfique : c'est le nom qu'on a donné au groupe de ceux qui se rendront à Caamelot avec lui, pour une raison ou pour une autre. »

Nom qu'ils avaient donnés, qui leur avait été donné ? Encore une fois, notre héros l'ignorait, se souciant peu de ce genre de choses.

« Elle compte entre-autre l'amie de la Reine, une sorte de dame de compagnie dans votre culture, la garde raprochée des deux souverains et moi, bien entendu. Comme Mage personnel du Roi, pour tout ce dont il pourrait avoir besoin, et aussi pour protéger la Délégation des attaques magiques qui pourraient être lancées contre elle... »

Que se soit par Morgane ou Merlin, mais cela il ne le précisa pas, car il ne jugeait pas vraiment ce détail utile... Sans doutes ne comprendrait-elle même pas...

« D'autres questions, Anna de Gaël ? »

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   Sam 22 Aoû - 22:02

La jeune messagère acceptait visiblement toutes les contraites liées à sa nouvelle condition d'élève, lui faisant confiance pour prendre les bonnes décisions, ce qui était bien. Lui faire confiance était toujours une bonne idée, surtout quand il était question de Magie, si peut que se soit...

« C'est l'une des choses qui ne se perd jamais pour moi, maître. »

Gil-Galad sourit, approbateur. Bien, bien... C'étaient de belles paroles, même s'il falait encore voir si elles seraient tenues. Elle n'imaginait peut-être pas ce qui l'attendait... Toutefois, le Magicien lui-même faisait confiance à son jugement, il n'acceptait pas d'élèves sans avoir une bonne opignon d'eux et de leurs motivations, même si celle-ci était aussi une expérience, un teste... Savoir ce que pouvaient valoir ces fichus Humains dans le plus nobles de tous les domaines.

 « Nous avons une loi qui nous conserne, nous les messagers, nous n'avons en aucun droit la possibilité de savoir ou même de lire ce qui est écrit dans nos colits. Nous devons protéger la missive de notre vie s'il le faut. C'est sadique à dire mais c'est mon travail et jusqu'à présent je m'en sort très bien. »

Notre héros haussa un sourcil. A vrai dire, il connaissait cet usage, également en cour chez les Elfes. Mais généralement, les messagers étaient quand-même bien informé, surtout que celui qui avait rapporté la réponse du Roi devait bien se douter du contenu de l'échange... Il aurait cru que ses collègues, au moins, auraient été au courant, si Arthur lui-même n'avait pas déjà répendu la nouvelle de l'arrivée de la Délégation, ce qu'il aurait fait à sa place.

« Je connais pas vraiment ce chaudron mais j'en ai entendue l'essentiel. »

Son sourire revint, cachant un éclat de rire. L'essentiel... Comme si les Hommes pouvaient connaître l'essentiel de ce qu'il y avait à savoir sur ce qu'ils nomaient « Graal » ! Seuls le Beau Peuple pouvait avoir cette vanité et encore ! C'était une puissance bien trop vaste et trop dangereuse, surtout pour cette race si fragile... Quoi que... Une, parmi eux étaient différente, une parmi eux avait réussi à avoir le respect des siens et leur aide. Mais était-elle vraiment Humaine, au fond ?

« Lisez-vous dans mes pensées ou suis-je à ce point un livre ouvert ? »

Retour au présent avec la voie riante de cette petite qui, elle, était décidément bien Humaine malgré certains de ses ancêtres. Et parce qu'elle riait, il ne s'offusqua pas qu'elle pense qu'il ait besoin de lire ses pensées pour savoir qu'elle était curieuse. Par tous les Chants du Monde, lui-même avait été curieux quand on lui avait permis de découvrir la Magie. Elle en plus découvrait le plus noble de tous les peuples à côté du plus noble des arts. Comment ne pas éprouvé de curiosité ?

« Est-ce que tout les elfes sont pacifiques ? Pourquoi avoir une sorte de rancune envers les hommes ? Est-ce que la délégation va arranger les choses entre nos deux peuples ? »

Toujours un sourire aux lèvres, et sans sessé de les guider dans cette forêt où il n'y avait pas de véritable chantier, le Mage reprit la parole.

« Il n'est nul besoin de Magie pour savoir que vous aviez encore des questions et que vous en aurez encore après. C'est des plus naturel. »

En fait, il se serait sans doutes inquiété si ça n'avait pas été le cas, mais cela il ne jugea pas utile de le dire, n'y voyant nulle importance.

« Pour en venir aux questions elles-mêmes, et bien disons dans l'ordre, que les Elfes ne sont pas pacifistes... Enfin, plutôt que ça dépend de la définition que vous donnez au pacifisme. Nous ne cherchons pas la guerre, et nous ne l'aimons pas. Mais si nous sommes forcé d'y entrer pour nous défendre... Alors nos adversaires regrettent généralement leurs actes... »

Un avertissement ? Un peu, il falait bien l'avouer. Que les Humains sachent qu'il n'était pas bon de les provoquer ne pourrait pas vraiment être une mauvaise chose. Mais c'était aussi la réponse la plus honnête qu'il pouvait donné.

« Les Elfes sont plus fort et plus rapide que les vôtres, et ont bien plus de temps pour s'entraîné que vous. L'escrime est pour nous un art autant qu'une nécéssité, et nos archers sont sans pareille. Nous affronter dans les bois est un suicide, sur un autre terrain une folie. Sans compter, et ce n'est pas négligeable, que la Magie peut aussi être adapté au combat, et que nulle race ne nous égale dans se domaine. Nous détestons la guerre, mais nous y excellons. »

Oui, en cas de conflit, les Humains seraient écrasés par le Beau Peuple, comme des insectes. Ils leurs étaient supérieur dans tous, sauf dans le nombre, mais la masse ne pouvait pas arracher la victoire... Pas sur eux tout du moins.

« Ensuite nous n'avons nulle rencoeur envers votre race. Juste aucune raison d'amitié avec vous. Les Humains sont rustres, sales, brutaux, barbares... et surtout éphémère. Voudriez-vous vous rapprocher d'une créature qui sera morte demain ? Moi-même, je dois l'avouer, j'ai une bien piètre opinion des Hommes, je l'avoue, encore que j'ai conscience que certains individus sont plus remarquables que la masse. Toutefois, pour la plupart, ceux que j'ai croisé ont été loin de trouver grâce à mes yeux... »

Et à garder la vie, bien entendu. Quelques déchets de moins sur cette terre, cela ne pouvait pas vraiment faire de mal, que du contraire, n'est-ce pas ?

« Enfin, la Délégation n'a pas ce but... Elle a pour objectif de faire comprendre à votre Roi que le Chaudron n'est pas et ne sera jamais à lui. Qu'il se contente de l'Epée de Nuada, d'Excalibur, car les pouvoirs de Dagda ne sont pas fait pour être répendu librement sur ce monde. Même nous, les Elfes, avons choisit de ne pas nous servir de sa puissance. Ce n'est pas pour le remetre à un simple Humain. Ni à lui, ni à son fils, ni à sa soeur, ni à son Enchanteur... »

Cette fois, sa voix avait des accents d'absolut. Il croyait en ce qu'il disait, il le savait tout simplement. Ce n'était même plus une conviction mais une pure certitude.

« Bien sûr, le fait que les vôtres veulent trouver notre bien pour le dérober n'est pas vraiment un facteur de bon entente, et peut-être que si Arthur fait preuve de sagesse, nous serons plus enclins à vous côtoyer. Cela, toutefois, c'est l'affaire des Rois, pas la nôtre. Nous verrons... L'espoir est tout ce que vous pouvez donner à cette histoire. »

Sans doutes aurait-il pu ajouter d'autres choses encore, mais ses yeux vinrent à ce moment lui confirmer ce que d'autres sens, moins communs, lui disaient déjà depuis quelques temps.

« Je ne doute pas que vous aillez d'autres questions, toutefois elles devrons attendre un peu plus tard. Nous aurons tous le temps, à un moment ou un autre. Pour l'instant, voici ce qu'aucun mot ne pourra jamais décrir. »

Il les avaient amenés ici à dessein. Pour son effet, par caprice. Devant eux tombait un rideau opaque de liannes entre deux arbres gigantesques à l'âge vénérable.

« Voici Alfirin l'Immortelle. »

D'un geste de la main, il commanda aux lianes de s'écarter, dévoilant la Cité Sylvestre, baignée dans une lumière féérique qui réconforta son coeur et son âme. A la fois forêt et ville, clairière et lieu de vie, c'était le plus bel endroit du monde... C'était chez lui.

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre et Mission( Pv avec Gil-Gald)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le simili scorpion [Mission difficile avec Le Modéré Noir]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Démission Caroline
» Mission: Les documents secrets du bourgmestre [Privé ---> Lucy]
» Mission "le slip du capitaine" [avec Killian Jones]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes :: 
Hors-Jeu
 :: • Archives • :: Partie II
-