AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 Seul...enfin le croyait-il...[Morgane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar




Nombre de messages :
207
Localisation :
dans son château...

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité: enchanteresse/chef des traîtres :D

MessageSujet: Re: Seul...enfin le croyait-il...[Morgane]   Lun 10 Aoû - 16:20

Du haut de sa tour secrète, Morgane regarda ses doigts, détaillant ses ongles. Elle s’ennuyait ferme. Accolon était de sortie, alors qu’elle voulait précisément s’amuser un peu. Elle posa ses coudes sur la table devant elle. Elle posa sa tête dans ses mains. Elle posa son regard sur la grand fenêtre et les arbres secoués par le vent, que la lumière de la lune et des étoiles éclairait.
La nuit était tombée pour tout le monde sur cette Terre… tout le monde devait dormir, et elle, la puissante Morgane, elle… s’ennuyait ferme.
Ses réflexions la poussèrent à songer au roi de Bretagne.


#Mon petit frère dort-il, lui ? Il doit avoir peur du noir, humain qu’il est !
Grinça-t-elle.

Et puis d’un coup, elle redressa la tête, les yeux brillants. Elle pouvait aller vérifier après tout, que risquait-elle ! Morgane se mordilla la lèvre. Cette idée l’excitait beaucoup, mais elle hésitait. Accolon pourrait rentrer, elle pourrait se faire prendre, il y avait Merlin, et tous les chevaliers, et si… STOP !
Elle était Morgane, voyons ! Comme si toutes ces choses pouvaient l’arrêter… Et puis, elle ne ferait rien, elle irait regarder tout au plus.

Morgane, après avoir tapoté des doigts sur la table, se leva doucement. Elle attrapa sa cape, et la balança par-dessus son épaule. Ce geste la fit disparaître pour devenir pas plus grande qu’une mouche. C’est vers Camelot que l’enchanteresse mit cap.

S’assoir sur le trône de l’usurpateur était son premier but. Ensuite, elle irait voir si l’usurpateur en question dormait avec une bougie allumée pour contrer l’obscurité.

Morgane-mouche se posa sur la pierre froide devant la fenêtre. Zut ! Quelqu’un était déjà installé. Beaucoup convoitait ce trône décidément… alors que la seule vraie et unique propriétaire en a été chassée par Arthur !

#Arthur ! Murmura la fée, réalisant que c’était lui qui était installé sur le siège important.

Morgane se re-matérialisa en apparence humaine, avança sans faire de bruit –le Roi était plongé dans ses pensées – et s’appuya nonchalamment contre le mur.

#Alors, Arthur…On est insomniaque parce qu’on a peur du noir, ou tu as peur du noir parce que tu es insomniaque ?

L’enchanteresse tourna la tête vers celle ébahie du Roi qui venait de se tourner voir d’où venait la voix.


#Oui c’est moi, petit frère. Je te dérange, j’espère ?

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

I will have my vengeance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Nombre de messages :
207
Localisation :
dans son château...

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité: enchanteresse/chef des traîtres :D

MessageSujet: Re: Seul...enfin le croyait-il...[Morgane]   Ven 14 Aoû - 10:22

Rhooooo quelle impertinence ! Comment osait-il se montrer et se conduire de cette manière avec elle? Elle lui était supérieure dans bien (pour ne pas dire tous) les domaines. Ce misérable petit humain méritait une leçon de conduite.
Morgane détourna simplement le regard de ce qui lui servait de frère, et, lorsqu'elle le regarda à nouveau, un petit bébé d'environ trois ans flottait dans les vêtements devenus trop grands. Elle lui sourit avant de le soulever dans les airs et de le poser sur une sorte de console à côté de la grande porte-fenêtre donnant sur une terrasse.


# Les trônes ne devraient jamais être confiés à des enfants. Tu n'es pas assez grand, que ce soit en taille, en âge physique, en âge mental ou en quoi que ce soit. Tu n'as pas la carrure, Arthur. Comparé au reste du monde, tu n'es qu'un petit enfant avec un épée magique... Tutur...
reprit-elle en s'installant sur le siège royal, reprenant le surnom que leur petite sœur lui donnait lorsqu'ils étaient enfants.

# Je ne suis pas venue chercher les embrouilles, Arthur. Je suis venue voir, en grande sœur attentionnée que je suis, si tu avais toujours peur que des dragons sortent de dessous ton lit pour te dévorer. Ce n'est pas moi qui a fait au lit jusqu'à sept ans !
Enfin, laissons cela. Tu ne peux m'interdire de visiter ma famille. Cesse donc de te considérer comme le centre de l'univers. Peut-être es-tu celui de Guenièvre...


Moui... alors peut-être pas tant que ça, en fin de compte... faudra juste lui donner un coup de pouce mais ça ira, ça se passera bien...

# mais tu n'es pas le mien... bref.

Morgane s'installa un peu plus confortablement sur le trône et contempla le bébé qui la regardait d'un air furibond. Elle lui sourit de toutes ses dents et ajouta :

# A propos, ta petite femme va bien? Toujours aussi blonde, mièvre et inintéressante? J'irais la voir un de ces jours, me rappeler à son inimitié ou simplement prendre un thé. Que fait-elle, d'ailleurs? Elle passe ses journée à broder, à respirer les fleufleurs du jardin et à discuter avec les femmes nobles du château?

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

I will have my vengeance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Nombre de messages :
207
Localisation :
dans son château...

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité: enchanteresse/chef des traîtres :D

MessageSujet: Re: Seul...enfin le croyait-il...[Morgane]   Jeu 29 Oct - 21:45

Morgane soupira. Son frère la décevait, décidément. Ça se voyait, qu'il n'avait pas d'enfant. Sinon, il saurait qu'un bambin de trois ans commence à parler et à articuler...
Enfin, tant pis. Il n'était pas doué, c'était tout.
Ce qu'il y avait de bien avec lui, quand même, c'est qu'on savait ce qu'il ressentait. La petite bouille presque mignonne du gamin... Il essayait de froncer les sourcils et de faire peur à sa soeur... En vain ! Morgane le trouvait plutôt ridicule. Ne le haïrait-elle pas qu'elle pourrait peut-être, éventuellement, le trouver attachant. Enfin, elle en était loin, quand même.


# Roh, ta bien-aimée... C'est incroyable ce que tu peux m'effrayer, Arthur... Bouuuh, je suis pétrifiée... Tu as peur de quoi? Qu'elle se casse un ongle? Respire un peu, je ne vais pas aller la voir tout de suite.
Tu es prévenu de ma visite prochaine, je me doute que tu vas augmenter la garde et la protéger.


La magicienne soupira, ferma les yeux, se laissant à imaginer le futur qui n'était pas si distant. Morgane passa les mains sur les accoudoirs. Bientôt Arthur perdrait sa couronne et Mordred la prendrait. Ça n'était qu'une question de temps avant qu'il ne récupère ce qui lui était dû.
Morgane et se leva du trône sur lequel elle s'était installée. La fée avança d'un pas lent vers la table où était assis le bébé, les pans de sa robe noire flottant derrière elle. Elle fit apparaître une longue cape de velours noir, ne quittant pas du regard son demi-frère. Sans la toucher, elle la posa sur ses épaules et noua les agrafes d'or à la cordelette dorée, accrochant l'étoffe.


# Et je doute sincèrement que tu aies la force ou le courage de me condamner à mort. Enfin, de me mettre à mort. Tu pourras toujours signer l'acte de condamnation, mais tu ne seras jamais la main. Tu es un pur, un gentil, le juste, comme les autres t'appellent et comme tu te plais si bien à le rappeler. Autrement dit... tu es un faible.
Mais ça n'est pas grave. On... t'aime... comme tu es
, ajouta-t-elle, sarcastique. Ce n'est pas que je ne t'aime pas -mais bon faut pas se leurrer, mais je n'ai pas que toi dans ma vie. Je m'en vais.

Oh, et ne t'inquiète pas. Tu reprendras ton apparence au lever du soleil. Autrement dit, tu as encore quelques heures à tenir. Je sais que tu n'as pas d'enfant, donc je te le dis... A cet âge-là, les enfants n'ont pas une très grande vessie.
Sur ce, bonne nuit.


Morgane fit un grand sourire à Arthur.
Dans un lent mouvement, elle prit sa capuche et la posa sur sa tête, couvrant d'obscurité son visage. Seuls ses yeux noirs luisaient. Elle attrapa un pan de sa cape et le lança sur son épaule ; lorsque le tissu retomba, la fée avait disparu.
Partie aussi simplement qu'elle était arrivée...

__________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

I will have my vengeance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seul...enfin le croyait-il...[Morgane]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Seul...enfin le croyait-il...[Morgane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seul et perdu...
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» Sur une barque ... seul ... avec elle ...
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» L'âme est le seul oiseau qui soutienne sa cage... ( PV Fraise des bois )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes :: 
Hors-Jeu
 :: • Archives • :: Partie II
-