AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 Auprès de mon lac... [Merlin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


Dame de Cœur Imperméabilisée

Nombre de messages :
156

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité: Enchanteresse

MessageSujet: Auprès de mon lac... [Merlin]   Mar 11 Aoû - 13:22

Immobile. Les bras le long du corps, les poignets légèrement levés. Les yeux fermés. L’index droit se redressa imperceptiblement. Le vent souffla plus fort, faisant voler les cheveux du visage tranquille. Viviane écarta ses doigts, et un souffle lui fit décoller les pieds, la soulevant à plusieurs centimètres du sol. Un sourire se fendit, les yeux toujours clos.

Viviane aimait bien voler, et surtout en contrôlant les éléments. Bien sûr, elle pouvait toujours le faire plus rapidement, mais pour en profiter pleinement, elle préférait prendre son temps.

Les paupières clignèrent, puis se redressèrent tout à fait. La fée s’étira, puis partit voler au-dessus du lac, glissant le long de l’eau. Elle étendit une main, trempa les doigts dans l’eau fraîche. La vitesse de son vol laissait comme une marque de ricochet sur l’eau pure et néanmoins troublée.

Son vol l’empêchait de repenser à ce qui la gênait vraiment. Morgane devait bien rire dans son château. Et quel était son adversaire ? Arthur et ses chevaliers !
Et on demandait à choisir un camp après ça ? Si Viviane avait de suite voulu se rattacher au camp des frêles humains, c’était parce qu’elle ne voulait pas être dans celui de l’autre enchanteresse. Elle voulait être pour Lancelot. Et Bohort aussi, le petit filleul. Et Merlin.

Viviane tourna brusquement au-dessus de l’eau. Voilà que le choix qu’elle avait voulu prendre lui faisait mal ! C’était pour Merlin, et lui passait son temps à la fuir ! Entre enchanteurs, on ne peut lire dans l’esprit des autres. Viviane était persuadée que Merlin voulait cacher le manque de sentiment qu’il éprouvait à son égard. La dame du lac. Quelle triste endroit quand celui qu'elle attend ne vient jamais. Les allusions de Morgane avaient fini par avoir raison d’elle.

A 3 mètres au dessus de l’eau, Viviane s’immobilisa de nouveau, avant de se laisser tomber en arrière, et de s’arrêter brusquement à la surface, comme dans un lit qui ne la touchait pas. Au milieu des éclaboussures, une larme glissa pour retrouver d’autres perles liquides.

__________________
~ Qui cherche l'infini n'a qu'à fermer les yeux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Dame de Cœur Imperméabilisée

Nombre de messages :
156

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité: Enchanteresse

MessageSujet: Re: Auprès de mon lac... [Merlin]   Mer 12 Aoû - 11:10

Toujours immobile, Viviane fixait les gouttes d’eau qui tombaient des branches du saule dans le lac. Une présence se faisait sentir derrière elle. Un animal peut-être. Quoiqu’il en soit elle ne se retourna pas. Des bruits de pas dans l’herbe fraîche. Que faisait cet intrus si près d’elle ? Une voix parla. Comme un murmure. Un léger bruit de feuille. Un froissement insensible. Le bruit d’une feuille que l’on jette après l’avoir raturé pour recommencer une lettre d’amour. La seule voix que Viviane guettait depuis tant d’années, et la seule voix qui restait silencieuse.

-Mon esprit me joue des tours, murmura-t-elle tout bas. Elle aura gagné finalement…

Fatiguée, Viviane se redressa. Et quand elle se retourna, il était près d’elle.

LUI ! Le seul être qu’elle aimait autant qu’elle le détestait ! Lui ! Celui qui l’avait abandonné après lui avoir fait croire que leur amour était inconditionnel et inaltérable ! Lui ! Qui au nom de prétextes infimes et présomptueux avait fui. Lui qui croyait qu’une enchanteresse n’était pas assez grande pour veiller sur elle-même. Lui qui croyait tellement de choses, et tellement peu en elle. Tellement peu en ‘eux.’

Les deux enchanteurs se faisaient face au-dessus du lac, portés par le vent, sans que cela ne soit lourd ou pesant pour aucun des deux.

-Il semble que les années n’ont pas épargné votre visage. Prononça Viviane, désignant les rides et les cheveux blancs de l’enchanteur.

Avant qu’il ne puisse répondre quoique ce soit, Viviane se projeta dans ses bras, se serrant contre lui, la tête contre son épaule. Elle leva sa main, caressa le visage de son aimé. Il était revenu.
Mais il était revenu, parce qu’il était parti ! (Viviane ou les grandes tautologies des pensées importantes). La fée se recula légèrement, et du revers de sa main droite lui colla une gifle monumentale.


-Pourquoi reviens tu, si c’est pour partir encore ? Ton plaisir est dans mon tourment ?
Questionna-t-elle, haineuse. Elle détourna son visage, ses yeux auraient pu montrer combien elle avait été détruite après le départ de Merlin.


__________________
~ Qui cherche l'infini n'a qu'à fermer les yeux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Dame de Cœur Imperméabilisée

Nombre de messages :
156

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité: Enchanteresse

MessageSujet: Re: Auprès de mon lac... [Merlin]   Mer 12 Aoû - 15:40

Viviane tourna la tête, vaincue et souriante, vers Merlin. Elle lui prit la main, et ils flottèrent au-dessus de l’eau. Comme promenade, il n’y a pas mieux. Ils marchaient dans une quiétude absolue, le cliquetis de l’eau se faisant entendre en contrebas, une légère brise, et le soleil caressant leur peau.

-Pourtant, mon cher ami, tu te laisses aussi emporter par ton cœur malgré ton devoir… Tu laisses Camelot pour venir me voir… Ne dis pas que c’est la première fois que tu reviens… C’est pour moi la 1ere fois, puisque tu es là, puisque j’ai ta main dans la mienne…

A ces mots la fée porta à ses lèvres les doigts de l’enchanteur, et les pressa dans un doux baiser. Elle reprit en chuchotant, comme si c’était un secret :

Mais je sens que tu es venu. Les oiseaux me le disent ! Alors je rêve un peu de ton odeur, de tes yeux, de ta voix… M’imaginant que tu es toujours là avec moi. Que …tu …. resteras, …avec moi. Un peu.

Viviane lui sourit timidement, avant de reprendre d’une voix plus forte :

Mais tu repars toujours. Avec les fils des jours qui continuent de se tisser, ton empreinte sur le lac s’évapore toujours un peu plus…

La jeune femme se mordilla la lèvre, redoutant d’arriver au sujet abhorré… le départ de Merlin. Elle changea de sujet avant que l’enchanteur ne prenne la parole :

J’aime bien quand tu changes d’apparence. Tu redeviens toujours un peu à moi. Tu pourrais être bleu, vert, je ne sais quoi… , je te reconnaitrai encore, amour. Tu as un visage. Le visage de l’amour. Tout en toi chante pour moi.
Mais pourquoi t’obstiner dans un corps de vieillard ? La jeunesse a tellement ses avantages… et ne me dis pas que c’est une question de sagesse, je te ne croirais pas !
Ria-t-elle, insouciante et légère.

Elle fit face à Merlin, avant de s’approcher pour lui dire sur le ton de la confidence :

Tout le monde sait que tu n’es absolument pas sage, monsieur l’enchanteur !

Et partant d’un éclat de rire cristallin, elle descendit en piquée vers l’eau, s’asseyant sur un des pontons du lac. L’eau fraîche mouillait ses pieds joueurs.

__________________
~ Qui cherche l'infini n'a qu'à fermer les yeux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Dame de Cœur Imperméabilisée

Nombre de messages :
156

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité: Enchanteresse

MessageSujet: Re: Auprès de mon lac... [Merlin]   Lun 17 Aoû - 21:04

Viviane sourit, bien sûr qu’elle reconnaissait cet oiseau. Il lui semblait bien l’avoir déjà vu, près de ces 6 compagnons à elle. Elle en avait parlé avec la sage Uranie, qui d’un coup de bec avait évoqué quelque chose de magique déambulant non loin.
Elle se souvenait de ce jour , où allongée sur son ponton favori, Uranie à ses côtés, elle regardait ses 6 oiseaux jouer avec l’eau qui tournoyait en tombant de la cascade. Uranie avait piaillé, quelque chose, quelqu’un semblait être là. L’endroit étant fermé aux non-enchanteurs, un seul être pouvait être là. De peur qu’il s’en aille, Viviane n’avait rien laissé paraître. Le moyen pour qu’il revienne n’était pas de le faire fuir tout de suite. Aussi la fée n’avait-elle rien dit du tout, immobile, tendue. Son pied avait cessé de remuer dans l’eau, les cris joyeux des oiseaux s’étaient estompés. La vie au lac avait ralentie, jusqu’à ce qu’Uranie clame le calme absolu ; tout était redevenu normal, l’attitude ‘non non je ne me retournerais pas, il n’a pas encore saisi que j’avais senti sa présence’ était désuète, et complètement obsolète quand on est une amoureuse repoussée.
Viviane grimaça, puis sourit de nouveau quand ‘il’ l’attrapa par les épaules.


-Je n’ai pas besoin de preuves. Toute preuve s’appuie sur une vérité qui n’est pas démontrée. Or dans le cas présent, murmura Viviane d’un air espiègle, la vérité me suffit simplement…

La fée longea le menton de Merlin de son index, caressant de revers de sa main le visage tant aimé. Elle s’approcha encore, encore et toujours plus prêt, avant de s’arrêter à quelques millimètres des lèvres de l’enchanteur. Elle leva vers lui un regard déterminé, ensorcelante.

-J’ai progressé tu sais, lança-t-elle dans un souffle de son haleine fraiche. « J’ai appris beaucoup de nouvelles choses… Je ne prétends pas dépasser mon Seigneur et maître ; mais je l’égale . A deux nous pouvons être plus forts. A deux, nous pouvons être invincibles. A deux nous pouvons… être» ajouta-t-elle, son regard rivé sur les lèvres immobiles.

Et, approchant de nouveau son visage, sourit franchement, et se retira brusquement en arrière.

-D’ici quelques temps, je pourrai même te dépasser qui sait !

__________________
~ Qui cherche l'infini n'a qu'à fermer les yeux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Dame de Cœur Imperméabilisée

Nombre de messages :
156

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité: Enchanteresse

MessageSujet: Re: Auprès de mon lac... [Merlin]   Sam 22 Aoû - 9:53

Voilà ce qu’on appelle un ascenseur émotif. Cela vous fait monter en un éclair au-dessus de votre lac (à commencer par supposer que vous ayez un lac), vous êtes ainsi dans les airs, au milieu des éclats du Soleil et des nuages, une douce chaleur brillant sur votre corps. Ça se passe en un instant, avant même d’avoir eu le temps de répondre que vous n’avez pas peur de la magie, étant magicienne vous-même.

Vous vous laissez faire, grimpant au-dessus des nuages, dans des éclaboussures douces de la bulle d’eau, vous êtes bien. Heureuse. Comblée. Comme si le Soleil vous réchauffait et l’intérieur et l’extérieur de votre corps.

Ce bien-être a deux origines . L’astre solaire certes, et puis l’autre, l’étoile, votre soleil personnel qui vous tient dans ses bras.
Les murmures de Merlin apportaient la part ‘émotion’ à cet ascenseur. Il resterait ! Il resterait !
Pour de vrai ? Pour combien de temps ? Devait-on le compter en secondes ou en années ? Et pourquoi employait-il du futur ? Pourquoi n’avait-il pas dit ‘Je reste’. Devait-il repartir et revenir ensuite ? Mais repartir pour combien de temps ? Et revenir dans combien de temps ?

Mais la peur n’entre pas dans le vocabulaire de la jeune femme. Peur de s’envoyer en l’air ? Nope, pas du tout. La peur qui résistait au fond d’elle, la seule peur valable, était celle que toutes les promesses n’étaient que promesses… faites en l’air.

L’ironie de la situation arracha une grimace à la fée. Aussi le demanda-t-elle carrément à Merlin :


Et est-ce une promesse faite en l’air ? demanda-t-elle narquoise…

Tout en elle voulait le croire, et malgré tout, une petite voix qu’elle voulait taire lui murmurait encore « il va repartir, comme toujours », « ne t’attache pas, comme toujours ».
Comme toujours. C’est comme ça.


C’est une vraie cette fois ? Tu restes ?

Ce n’est pas parce que c’est comme ça, que ça ne changera jamais.

__________________
~ Qui cherche l'infini n'a qu'à fermer les yeux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Dame de Cœur Imperméabilisée

Nombre de messages :
156

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité: Enchanteresse

MessageSujet: Re: Auprès de mon lac... [Merlin]   Mer 23 Sep - 14:48

La voix de Merlin calma quelques instants la fée. Il était donc revenu pour elle… Viviane commença à se détendre, à se laisser faire pendant que Merlin lui promettait (de nouveau) le ciel et la terre. Elle rouvrit les yeux à la deuxième phrase de l’enchanteur. Secret ? Son retour secret ? Et donc leur amour, aussi, secret ? Comment ça secret ? Comme deux amants pris en faute ? Comme une interdiction franchie ? Comme des coupables ? Comme lorsque l’enfant se sert la nuit en douce dans la cuisine, après avoir murmuré un ‘bonne nuit’ angélique à ses parents ? Comment ça ‘secret’ ? Et pourquoi que Arthur et les chevaliers ? Les traîtres de Morgane n’en venaient-ils pas ? Et si un autre trahissait Arthur encore, Morgane ne l’apprendrait que plus vite ! (et quand bien même, la rage l’envahirait, car deux enchanteurs face à une seule, le combat est vite réglé) Quant à Arthur, il avait un sacré don pour se faire trahir ces temps-ci.

Viviane serra les dents, car déjà Merlin poursuivait. Deuxième fausse note. L’évocation de la reine des Elfes et de sa position envers Camelot acheva de mettre Viviane dans une colère noire.

Elle retira sa main de celles de Merlin, tressaillant sous l’injure qu’il lui faisait de l’embrasser. Sans en laisser rien transparaître, elle reprit point par point aussi calme que possible l’exposé de Merlin.


-Un secret ? Je te signale que si je t’ai déjà repéré, Morgane ou n’importe qui d’autre l’a pu également. Je refuse de vivre secrètement. Notre union, notre amour, notre vie, tout doit être un secret ? Un secret ? Ben voyons ! Comme Lancelot et Guenièvre alors ? Ne me dit pas que tu n’as pas lu l’avenir en ce qui les concerne, je sais très bien que c’est faux ! Mais UN SECRET !! Parce que nous devons être réduits à un amour clandestin, adultère, un secret !

Le ciel s’assombrit, mais Viviane se tut, baissant les épaules. Merlin semblait vouloir répondre, mais la fée lui fit signe de se taire.


-Tais-toi, j’ai écouté tes promesses, me laissant prendre au miel de ces paroles avant que de me faire piquer par l’abeille de ces insanités. Alors écoute moi jusqu’au bout maintenant.
Je m’occuperai de Bohort, et si tu n’as plus rien à faire ici, alors je partirai maintenant. Voilà à quoi je suis réduite ! A m’occuper des amours des chevaliers de la table ronde ! Moi qui ne suis même pas capable de trouver quelqu’un pour moi-même, le seul qui en vaudrait la peine ne vient me voir que pour son roi et la guerre qui le menace
; lui lança-t-elle mauvaise.

La reine des elfes a raison de douter de son engagement pour Arthur, et c’est exactement pour ça que je ne l’ai pas encouragée dans la voie d’une alliance avec Camelot. Et quant à ta Bretagne, va la chercher ailleurs que dans mon lac.

Viviane lui tourna le dos, dans une attitude hautement puérile, mais elle en avait besoin pour se calmer. D’un geste, elle effaça les nuages noirs du ciel, et laissa le soleil venir lui réchauffer la peau.

__________________
~ Qui cherche l'infini n'a qu'à fermer les yeux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Dame de Cœur Imperméabilisée

Nombre de messages :
156

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité: Enchanteresse

MessageSujet: Re: Auprès de mon lac... [Merlin]   Lun 15 Fév - 14:26

L’atmosphère se réchauffait auprès du plus célèbre des lacs. Le soleil brillait sur la peau de la propriétaire, et pourtant Viviane savait que les rayons lumineux n’étaient pas la seule chose qui rendaient ce lieu moins froid. Elle était trop fière pour l’avouer ; mais les paroles de Merlin résonnaient dans son dos et en son cœur. Merlin a peur de la perdre, peur qu’on lui fasse du mal…Un autre avenir est possible, tout peut changer… Il pourrait rester avec elle ; il pourrait ne pas la perdre, elle pourrait ne pas le perdre. Il pourrait la choisir elle et non la Bretagne. Tout peut changer, on peut commencer une autre vie. Ils auraient la vie qu’elle voulait depuis le départ, avant qu’il ne parte soutenir Arthur.
Viviane commençait à se calmer. Le ciel était bien dégagé maintenant, le soleil montait à son zénith. Seule une brise d’une douceur incomparable soufflait. Les mots de Merlin sonnaient doux, quoiqu’amers. Bien qu’il disparût, Viviane ne l’entendit pas et répondit comme s’il était là. Elle murmura comme pour elle-même, mais elle savait, de la presque omniscience des enchanteresses, que, où qu’il soit, il l’entendrait.

-Je te blesse, parce que c’est ma seule façon de te dire que je ne veux pas que tu m’abandonnes encore. C’est ma seule façon de te faire comprendre que tu m’as fait du mal… que tu m’as fait tellement mal …quand tu as décidé de partir autrefois. Te voir me quitter pour rejoindre Arthur a été la pire trahison qui me soit arrivée dans ma vie si longue. Mon cœur a été réduit à néant, je ne valais rien de mieux qu’une humaine, incapable de calmer le tourment qui m’agitait. Je te blesse, car j’ai peur d’être blessée à nouveau, et mon cœur ne le supporterait pas. Il est en miettes, je le rafistole comme je peux ; mais je ne veux pas que tu me fasses des promesses que tu ne tiendras pas. Je te blesse, car c’est ma seule façon de te dire que je t’aime.
J’ai été blessée au-delà de ce que je pouvais imaginer. Te voir préférer un humain ! A moi ! Peut-être les aimes-tu les jambes poilues après tout…


Viviane esquissa un sourire en se retournant après sa plaisanterie. Le vide lui jeta l’absence de Merlin en plein visage. Elle n’en montra rien, trop habituée à ses disparitions soudaines, si ce n’est qu’elle baissa la tête et cessa de sourire. Pourquoi cette fois aurait-elle été différente ? Elle soupira d’un sourire faible, accusant le coup sur l’espoir débile qui était revenu en elle.

-Tu es parti bien vite… encore une fois. J’aurai pensé… aimé que tu te battes un peu plus.

Il est vrai qu’elle l’avait attaqué de plein front et sans cesser un instant de se départir de ses accusations. Mais lui faisait-elle si peur que ça ? N’avait-il rien à répliquer ?
Elle revint vers le lac et se posa sur l’eau.

-Merlin… Si je suis ta faiblesse, laisse moi aussi être ta force.

__________________
~ Qui cherche l'infini n'a qu'à fermer les yeux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Dame de Cœur Imperméabilisée

Nombre de messages :
156

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité: Enchanteresse

MessageSujet: Re: Auprès de mon lac... [Merlin]   Mer 24 Fév - 22:23

La douceur de l’eau était si éclatante en cet après-midi radieux, que l’enchanteresse laissa ses pieds tapoter la rivière. Elle s'était assise, comme à son habitude, sur le petit ponton de cristal qu'elle s'était aménagé. La perfection associée à sa magie rendait le lieu encore plus magique, mais peu de gens pouvait pénétrer cet endroit resplendissant. Et un de ceux qui le pouvaient avait passé son temps à fuir cet endroit. Viviane ne comprenait pas comment quitter un lac si beau, où tout était à disposition. Le soleil, les nuages et la pluie quand il le fallait; les montagnes argentées, le palais de cristal lui-même était en harmonie avec la nature. La nature semblait si simple par rapport aux passions humaines ; et le statut de fée de Viviane la positionnait entre ces deux extrêmes. Elle combinait la force, la violence et la douceur de la nature avec les émotions humaines.

Malheureusement, elle ne prenait pas que les bons côtés et autres qualités : la bonté, la sincérité. L'amour qu'elle portait à Merlin, et son amour filial à Lancelot. L'estime qu'elle portait à Arthur, ou à Lliane aussi. Seulement elle n'était pas parfaite, et malgré tout ses pouvoirs, de nombreuses faiblesses apparaissaient. La jalousie savait prendre le pas sur elle. L’impatience. La vanité. L’égoïsme. L’amertume de la trahison ou de l’abandon. Le besoin de vengeance aussi parfois. Elle ne savait pas comme Merlin n’être que douceur et volonté d’aider. Il était tout dévoué à son roi, qui ne l’était que d’amitié. Et il délaissait celle qui lui ressemblait le plus. Viviane refusait de comprendre cet attachement et pourtant elle aussi était liée à Camelot. Son petit Lancelot illustrait l’amour qu’elle était capable de porter. Et lui aussi avait rejoint Arthur. Quelle était sa place, à elle qui était laissée pour compte ?

Les bourrasques familières d’un vent chaud passa sur ses épaules, frottant son dos. Il n’était pas parti. Pas cette fois. Viviane sourit quand un second coup de vent repassa. Il était là et lui prouvait qu’il resterait. C’était tout ce dont elle avait besoin alors. Savoir qu’elle comptait un peu pour quelqu’un, qu’elle n’était pas comme son lac d’une transparente légèreté. Le bleu de ses yeux se confondit avec le ciel et l’eau de son lac. On ne savait plus qui donnait cet éclat à la paire d’yeux qui brillait.
La voix du plus aimé des enchanteurs résonna dans le silence de la plénitude. Il n’était pas parti. Une larme glissa se confondre avec les gouttes qui cliquetaient sous les pieds joueurs de Viviane.
Il ne voulait pas partir.

Elle aurait voulu se retourner, courir, l’enlacer, le toucher, le faire répéter, lui faire promettre ; le serrer contre elle, l’embrasser encore et encore. L’émotion était trop forte. Elle tourna la tête simplement, et voulut parler . Elle en fut incapable, la gorge nouée, toutes les paroles douces qu’elle aurait voulu prononcer restèrent dans son cœur : Alors tu restes. Ça veut dire que tu m’aimes. On sera heureux. Je t’aime. Merci. Rien ne sortit.

Elle lui offrit cependant la plus belle des réponses qu’il aurait pu recevoir.
Une larme unique longea sa joue et vint s’arrêter sur le sourire qui ornait son visage, les yeux brillants. Il resterait.

__________________
~ Qui cherche l'infini n'a qu'à fermer les yeux ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Auprès de mon lac... [Merlin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Auprès de mon lac... [Merlin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le blog de Merlin
» La vie de Merlin
» MERLIN caniche 5/7 ans état lamentable fourrière Niort (79)
» [RP] Baptême de Merlin
» Merlin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes :: 
Hors-Jeu
 :: • Archives • :: Partie II
-