AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 Petit creux (Accolon et ...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar




Nombre de messages :
187

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité: Chevalier de la Fée

MessageSujet: Re: Petit creux (Accolon et ...)   Sam 15 Aoû - 15:31

Le vieux stratège des traîtres espérait pouvoir atteindre la cuisine sans croiser personne. Il venait juste de rentrer au château et avait une faim de loup. Il eut un peu de honte pour sa monture à cette pensée, mais il s'avoua qu'avoir un destrier assez intelligent pour aller de lui-même dans les écuries était un gain de temps incroyable. Accolon s'imagina même peut-être réussir à prendre un semblant de repas avant que Morgane ne sente sa présence et ne l'appelle pour qu'il lui fasse le résumé de sa virée nocturne.
Il avait brûlé une vieille dans un village des plaines quelques heures plus tôt - et massacré également les idiots qui avaient essayé de résister. L'amant de la Fée n'avait pas pris le temps de se changer, et il sentait ses vêtements raidis à cause du sang qui les imbibaient. Même sans miroir, il était sûr que son visage était couvert de grandes traces rougeâtres. Accolon soupira en se raccrochant à l'espoir qu'il y aurait un bac d'eau à peu près propre à côté des restes d'un repas.
La porte s'ouvrit lentement, et Accolon entra doucement dans la pièce, tout en scrutant du regard s'il pouvait trouver quelque chose pour se laver et pour grignoter. Ses yeux furent directement attiré par un bout de pain, trônant à l'intérieur d'un placard ouvert. Le traître s'y dirigea avec un sourire, et finit enfin par remarquer Alice alors qu'il passa à côté d'elle. L'ancien chevalier haussa simplement un sourcil, tout en se débarassant de ses gants rigides de sang d'un lancer en direction de la table.
- Eh bien, depuis quand travailles-tu aussi tard, toi ? Accolon s'empara du pain et s'en coupa un grand morceau tout en continuant de parler d'un air amusé. Où était le vin déjà ? Haha, tu as énervé qui pour qu'on te donne une tâche aussi idiote que ramasser de simple miettes ?
Ah voilà ! Le traître arracha une belle bouchée de pain et se servit un verre tout en mâchant. Accolon se tira une chaise pour s'asseoir à la table, et il jeta un nouveau coup d'oeil à la "domestique" avec un sourire en coin et en secouant la tête de droite à gauche. Dommage pour Alice, mais elle aura donc encore plus de miettes de pain à ramasser maintenant qu'Accolon mangeait. Son amusement pris fin lorsqu'il vit une petite bassine d'eau et un bout de tissu dans un coin de la cuisine. Ca avait l'air propre. Le traître avala son bout de pain avant de parler.
- Alice, pourrais-tu m'apporter l'eau et le tissu ? J'apprécierai de me rincer la figure. Accolon leva son verre de vin pour le vider d'un trait puis il s'en servit un autre dans la foulée. Le stratège de la Fée se réjouit dans son malheur : si le sang sur son visage le dérangeait, au moins il était maintenant assez sec pour ne pas s'étaler sur sa précieuse tranche de pain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Nombre de messages :
187

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité: Chevalier de la Fée

MessageSujet: Re: Petit creux (Accolon et ...)   Dim 16 Aoû - 23:32

Autant pour les suppositions ratées d'Accolon : Alice était là parce qu'elle avait faim. Le traître se réjouit intérieurement que leur pseudo-esclave ait encore assez de volonté pour avoir des envies propres, car généralement en leur présence - celle des traîtres - Alice se montrait extrèmement réservée et mal à l'aise. C'était assez logique après tout.

La porte s'ouvrit sur leur dernière recrue, le petit Thibaut. Accolon répondit à ses salutations par un franc sourire. Si le vieux stratège avait été un peu sceptique au départ, il s'était avéré que Thibaut apportait un sang neuf et un brin de jeunesse à l'équipe, et c'était une bonne chose. Sa haine et son impulsivité le faisaient fort ressembler à son maître d'armes, et cela n'allait pas sans un certain charisme. Restait à savoir si son idée de donner un élève à Méléagant allait effectivement l'assagir ou si finalement cela allait plutôt transformer Thibaut en un adepte des massacres en tout genre.
Accolon nota avec intérêt l'échange de sourires qu'il eut avec Alice, et sa bonne humeur se répandit dans un léger rire lorsque Thibaut lui posa sa question.

- Haha, bah si l'on considère que passer... Alice se proposa de lui laver le visage, à la surprise d'Accolon qui ne la pensait pas si à l'aise avec lui, depuis l'épisode de l'oreille. Le traître la remercia mais déclina son offre, prenant de lui-même le torchon. Merci Alice, ça ira. Va plutôt nous chercher deux autres verres s'il te plait, et quelque chose à manger pour Thibaut aussi.

Accolon en profita pour se nettoyer sommairement le visage, même s'il dût frotter assez vigoureusement ses cheveux pour en faire tombe le sang séché. Cette petite pause lui fit prendre conscience qu'il fallait qu'il fasse attention à ses paroles : il venait de tuer un porteur de médaillon ce soir, et le "mensonge" avec lequel ils avaient recruté Thibaut était encore trop frais pour qu'il se permette de raconter ce plan dans tous ses détails.
- Oui et non, en fait. J'ai passé quatre personnes par le fil de l'épée, ou cinq peut-être. Accolon haussa les épaules. Ce n'était pas des combattants et cela ne valait donc pas l'adrénaline d'un vrai combat, mais cela devait être fait. J'apprécie toutefois toujours autant le fait d'être mon propre chef sur le terrain et de galoper sous les étoiles jusqu'à en être fatigué. Il y a des petits plaisirs qui ne changent pas dans la vie.

Le vieux stratège était peut-être un des seuls traîtres à se remémorer sans haine son service sous la bannière d'Arthur, et à l'évoquer quelque fois. Paradoxalement, il était également le premier à soutenir les vues et l'autorité de Morgane et personne n'avait encore contesté son rôle auprès de la Fée.
Lorsqu'Alice arriva de nouveau, Accolon posa le tissu sur un coin de la table et se mit à servir les deux verres. L'amant de la Fée se comportait comme s'il était chez lui à sa table, en invitant ses deux interlocuteurs. Il renchérit en direction de Thibaut.

- Et toi alors, qu'est-ce qu'il t'est arrivé jeune écuyer ? Loin de se vouloir moqueur, le ton était plutôt paternaliste. Accolon se tapotta la lèvre d'un doigt, faisant référence à la lèvre inférieure de Thibaut, encore assez gonflée d'un choc certainement. As-tu quelques exploits à raconter pour divertir ton auditoire ? le lança Accolon, tout en englobant Alice dans leur petit cercle. Le vieux traître leva son verre dans la direction des deux jeunes gens avant d'en boire une gorgée.
Accolon était aussi curieux d'entendre la journée de Thibaut que de savoir comment Alice allait s'intégrer dans la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Petit creux (Accolon et ...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un petit creux... [PV Rosanna Sanders]
» Petit creux nocturne [libre]
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes :: 
Hors-Jeu
 :: • Archives • :: Partie II
-