AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 Accolon de Boron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar




Nombre de messages :
187

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité: Chevalier de la Fée

MessageSujet: Accolon de Boron   Jeu 26 Mar - 17:14

(bon courage pour la lecture, c'est assez long Very Happy )
(edit : tentative de mise en page... arg)

Nom :
de Boron
Prénom :
Accolon
Age :
34 ans
Statut : Chevalier
Nature : Humain

Apparence physique :

Accolon est bestial. Beaucoup se demandent si cela résulte d’un calcul de sa part (pour impressionner ses ennemis) ou si cela est plus l’expression physique de la colère contenue derrière son intelligence. Quoiqu’il en soit, le chevalier aborde une barbe taillée rapidement et des cheveux aux mèches ondulant sans ordre, alors que ses yeux sont enfoncés sous des sourcils broussailleux. D’un brun puissant, seule une raie blanche part de sa tempe droite vers l’arrière de son crâne, souvenir d’une ancienne blessure un jour où il avait accepté de combattre sans son casque (on ne l’y reprendra plus !).
Ces yeux sont d’un bleu contrastant vivement avec le reste de son visage, et c’est en les regardant que l’on prend la mesure de l’intelligence et du détachement froid d’Accolon. Loin d’être dur, son regard peut être attentionné ou compatissant, voire extrêmement furieux dans ses accès
de colère, mais jamais il ne se départit de cette pointe de supériorité et d’analyse de son environnement.

Grand et bien bâti, Accolon préfère imposer sa présence plutôt que sa finesse. Sa hache (si c’est efficace pour fendre des bûches, alors c’est que c’est efficace pour fendre des têtes) et son casque (un simple demi-heaume pour pouvoir l’enlever facilement… et frapper avec) pendent toujours à sa ceinture, et il porte souvent plusieurs plaques de protection en métal (dans un gantelet ou dans ses bottes) même hors combat. Si ce n’était l’autorité dont il fait preuve dans sa démarche, beaucoup le confondrait avec un bûcheron tant ses habits sont orientés vers l’efficacité et non vers le paraître. Les teintes sont le plus souvent dans des beiges neutres, ou simplement noires pour un déplacement nocturne.


Histoire :
Fils cadet d’une famille de la petite noblesse près de Galstonbury, Accolon se vit recommander par sa famille à la garde d’Uther dès sa septième année, alors que son frère aîné recevait les honneurs et soins familiaux pour un jour prendre la possession du domaine. Il transforma rapidement son amertume en détermination, gravissant à la force du mérite les échelons de sa nouvelle condition. Seul et sans véritable soutien dans cet environnement, Accolon développa très tôt un esprit aiguisé et calculateur, auquel il associa une rage colérique, qu’il devait sûrement à la fureur qu’il éprouvait d’avoir été rejeté de son domaine.
Une fois adoubé chevalier à l’âge de 16 ans, il prit le nom « de Boron », en référence à un auteur qu’il avait lu plus jeune. Se coupant detous liens familiaux, il put ainsi savourer sa petite revanche de garder tout les honneurs de la chevalerie pour lui. Accolon n’avait jamais tenter de renouer avec sa famille, et aux yeux de tous, le sujet sembla définitivement clos une fois cette nouvelle identité endossée.

Rapidement assigné à la garde du futur roi Arthur, alors âgé de 10 ans, Accolon avait une vision très pragmatique de sa tâche. Confiant dans ses capacités de meneur d’hommes et de tacticien, le chevalier agissait souvent de sa propre initiative sans consulter le prince. D’ailleurs, quel besoin le
Prince Arthur avait-il de savoir que 3 heures avant sa partie de chasse, Accolon et une dizaine d’hommes étaient allés égorger des manants qui tentaient d’installer une embuscade ?
Les compétences, ou du moins l’efficacité, du Chevalier de Boron étaient évidentes et son rôle s’accrut encore plus lorsque Arthur décela Excalibur et commença son règne. Devant l’aura de bonté du souverain, beaucoup ont oublié bien vite que tout nouveau règne apporte son lot de conflits et de querelles au gré des changements d’allégeance. Et Accolon se chargea de mener
plusieurs petites campagnes, en tant que stratège. Il se chargeait de ce que les « Chevaliers », avec leur pieuse morale, se refusaient à voir.

Lorsque Accolon décida de trahir Arthur pour suivre Morgane, beaucoup trouvèrent son geste incompréhensible tant le Sir de Boron semblait loyal au trône. Pourtant, les causes en étaient quelque peu plus anciennes.
Oui, Accolon croyait en la puissance du Royaume et avaitjuré sur son nom et son honneur de servir la Couronne. Si le chevalier considérait le mensonge comme un instrument utile, il savait tout autant faire preuve d’engagement moral. Le fait est qu’au cours du règne d’Arthur, Accolon se rendit compte qu’il était beaucoup plus respectueux à l’idée du Royaume qu’à la personnalité actuelle de son Souverain.
En tant qu’ancien parmi tous les nouveaux chevaliers que réunissaient Arthur (il était même plus vieux que ce stupide Sénéchal Cai !), il savait pertinemment qu’il ne possédait pas
leur « aura », ce charisme bienveillant qui soulevait les foules. Accolon se contentait de ses compétences. Accolon préférait la fin aux moyens. Accolon ne « brillait » pas.

Tout cela aurait pu très bien continuer ainsi, le chevalier se satisfaisant de l’accomplissement de ses devoirs, si seulement Arthur ne venait mettre un peu trop son nez dans ses méthodes. Et pourquoi donc devrait-il combattre à l’épée, alors que depuis toujours il avait préféré la hache pour couper des têtes ? L’épée est plus noble, disait Arthur. Et pourquoi donc accepter la reddition d’un baron rebelle, alors qu’une fois sa tête sur un pieux un vrai chevalier aurait pu prendre sa place ? La
compassion est une force, disait Arthur. Et un chevalier n’avait qu’un verbe : celui de son roi.
Malgré tout, petit à petit, Accolon voyait sa marge de manœuvre se réduire et cela l’irritait. Ses méthodes n’étaient plus les bienvenues au fur et à mesure que la paix s’étendait. Et cette frustration entraînait encore plus de débordements, de violences au combat et de mépris pour ses pairs et ses servants. Cercle vicieux.

Le Chevalier Accolon de Boron tournait dans Camelot comme un animal prêt à exploser à n’importe quel moment (ce qui ne manquait pas d’arriver !), en plein conflit entre ce que lui dictait la raison de son devoir et ce que lui dictait la raison de son objectivité. Accolon était intelligent, trop peut-être. Avec du recul maintenant, le chevalier lui-même comprend parfaitement pourquoi il a succombé à Morgane à ce moment-là. A force de tourner en rond les question dans son esprit, seule la passion pouvait lui procurer un échappatoire. Et Morgane était le centre de son attention depuis un bon moment.
Accolon avait bien d’autres conquêtes, mais elles n’étaient qu’un énième outil, des jouets servant à expulser sa frustration. Ils les jetaient au mieux. S’il ne les cassaient pas avant. Mais Morgane était
différente. Morgane était forte, elle lui faisait la cour en lui résistant.
Et surtout ! Surtout ! Morgane n’était pas subjuguée par l’aura d’Arthur.

Quand la trahison de Morgane fut révélée au grand jour, Accolon ne la suivit pas. Sa première réaction fut de condamner ouvertement le geste de la Fée et de réaffirmer sa position envers le trône. Il aida même à traquer les traîtres.
Mais Morgane avait d’autres projets, et elle continua sa cour discrètement, toujours tentatrice et inaccessible. C’était comme une épine dans le pied d’Accolon, une épine qu’on ne peut enlever, qui fait mal mais qui fait tant de bien en même temps. Tandis que de l’autre côté, son comportement, de plus en plus extrêmes vu l’état de doute dans lequel il était, se retrouvèrent de nouveau rapidement critiquées : « Oui, j’ai BRÛLE cette auberge, et les VINGT-CINQ personnes qui étaient à l’intérieur, et aussi le TRAITRE qu’ils ne me livraient pas ! OU est le problème ?»

La bataille était perdue d’avance. Accolon le savait. Mais Accolon avait sa fierté, et ce n’est que quand l’appel de Morgane devint insoutenable qu’il alla la rejoindre dans son château. 3 ans avant ce jour.
Il prêta allégeance et fidélité à sa nouvelle reine.
Morgane. Celle qui l’avait vaincu.


Personnalité :

Contrairement à l’opinion générale, Accolon se considère comme un homme de raison. D’une intelligence et d’une ruse à toute épreuve, il a perdu toute idée d’innocence et de morale pour observer le monde dans sa globalité. Et faire les choix les plus efficaces pour atteindre ses objectifs.
Que cela veuille dire épargner la vie d’un adversaire pour s’assurer sa reconnaissance future ou que cela suppose écarteler un autre pour obtenir des renseignements, Accolon n’y voit aucune différence.
Cette foncière différence avec le reste de la chevalerie, cumulée à son histoire, fit qu’Accolon se prit à se considérer comme supérieur aux autres chevaliers. Il portait la part d’ombre qu’ils refusaient de voir. Il ne fallut pas longtemps que cette supériorité s’applique à à peu près tout ce qui croisait le regard d’Accolon, et s’il est peut-être un des rares hommes a ne se baser sur aucun préjugé infondé, il regardera toute personne de haut, à moins qu’elle ne lui fasse la preuve de sa valeur.

Le chevalier n’est néanmoins pas parfait, et quand il se laisse aller à ses émotions, elles débordent le plus souvent dans un torrent de rage et de colère. Autrefois résultat du conflit entre ses méthodes et sa chevalerie, maintenant causé par la contradiction de sa foi envers le trône (car il est évident que Modred n’en est pas digne) et son allégeance à la Fée. A croire qu’Accolon aime à se torturer l’esprit.



Informations Complémentaires :


Hors-Jeu



Personnalité sur l'Avatar : Vincent Cassel
Comment avez-vous découvert le forum ? : Sur un top site
Votre âge : 22 ans
facultatif
[Des remarques à faire sur le forum (problèmes du design,
questions,...) : ] parfait, rien à dire pour moi ^^
facultatif
[Des idées pour l'avancement de l'histoire, des améliorations à
apporter au niveau du scénario/des lieux/des personnages ?] Ca m'a l'air déjà très travaillé, et c'est ce qui m'a plus en visitant le site. Il y a des factions, une base de scénario et plein d'accroches pour que les joueurs interagissent. Par contre, je me demande un peu comment tu vas faire avec des Merlin ou des Vivianne (personnages ultra-puissant) voire même le Maitre du Jeu (encore pire) gérés par des joueurs. Tu te réserves un droit de validation de posts en cas de trop grande dérive ?
Personnage prédéfini ? Oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Risque d'Hydrocution...
avatar


Risque d'Hydrocution...

Nombre de messages :
618

Carnet de Route
Nature: Hybride
Relations:
Fonction/Activité: Enchanteresse au service de Morgane... Bon petit traître quoi

MessageSujet: Re: Accolon de Boron   Jeu 26 Mar - 17:37

Mise à part le bug de présentation (bientôt réglé par forumactif j'espère), fiche rendue en bonne et due forme, bien entendu validée.

(J'adore le coup de l'auberge brûlée... et tu as su exploiter beaucoup d'informations qui étaient données dans la fiche, c'est super Mr Red )

Je t'installes ton groupe et ton rang tout de suite (tu devrais donc voir apparaître le château de Morgane quelque part dans le forum dans une minute). En revanche, il te faudra un avatar avant de commencer à jouer. Tu pourras alors poster où bon te semble, excepté à l'arène de Carmarthen.

Concernant les personnages hyperpuissants, qui sont finalement des sortes de MJ, il faudra voir ce que ça donnera en pratique. Je surveillerai de près les posts et les différentes actions, mais il n'y a pas de raisons que je ne fasse pas confiance aux joueurs. Pour le maître du Jeu, je suis pour l'instant la seule à le manipuler. Quand d'autres voudront s'y mettre cependant, il faudra également faire la nuance entre confiance et surveillance. Je crois qu'on verra plus tout ça en pratique, mais s'il y a dérive je réagirai le plus vite possible. (ça y est maintenant que tu en as parlé, je commence à me poser des questions --")

Bref, ravie de te compter parmi nos membres,
et amuse-toi bien ! Very Happy

EDIT : j'avais oublié des trucs, j'étais en train de le modifier Rolling Eyes

__________________

FicheLiensRps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendes.moninter.net
 

Accolon de Boron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ça faisait longtemps... [Pv Barrane]
» [DEBUT]Accueil triomphant d'ennemis perdant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes :: 
Case Départ
 :: • Présentations • :: Validées
-