AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 Une demoiselle en détresse et un preux chevalier...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar




Nombre de messages :
77

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité:

MessageSujet: Une demoiselle en détresse et un preux chevalier...   Mar 16 Oct - 1:19


Un bel après-midi de paix, enfin!

C’était probablement le premier congé que lui accordait Finn depuis des semaines… Il était vrai qu’ils étaient principalement sur la route, ce qui imposait des déplacements constants et peu de temps pour se reposer. Finalement arrivés dans une petite ville de campagne, ils planifiaient rester dans les environs quelques temps. La renvoyant pour le reste de la journée, le guérisseur lui fit promettre de rentrer avant le coucher du soleil pendant qu’il règlerait quelques affaires personnelles. Alyah fit donc un tour rapide de la place du marché et acheta un pain au chocolat qu’elle conserva pour plus tard. Puis, elle s’aventura hors des murs, impatiente de retrouver la nature à laquelle elle avait fini par s’habituer. Elle se faufila donc à travers les champs jusqu’à la lisière d’un bois épais qui longeait la route principale qui menait à la ville.

Gambadant en chantonnant, elle prit un sentier bien tracé qui s’emblait s’enfoncer dans la forêt sans se soucier de la direction qu’elle prenait. Au bout d’un moment, elle repéra au son une rivière non loin et s’écarta du chemin tracé afin de s’en approcher. L’écho des rapides lui rappelait la fraîcheur de l’eau pure qui serait plus que la bienvenue dans cette chaude journée. Même l’ombre des arbres ne la protégeait pas de l’humidité lourde qui chargeait l’air. Elle s’arrêta à plusieurs reprises, s’émerveillant de la vie qu’elle rencontrait. Les oiseaux chantaient, les écureuils sautaient de branche en branche, les lapins jaillissaient des buissons… parfois, un éclat de couleur attirait son œil, tel que le violet de fleurs sauvages ou le rouge de baies juteuses. Elle en profita pour se gaver de framboises sucrées, les dévorant avec une gourmandise enfantine. Elle n’arrêta que lorsque son estomac fut près d’exploser et ses mains soient collantes. Quelques gouttes coulèrent de son menton et allèrent tacher davantage sa robe crème et orange, vêtement qui commençait à montrer signes d’usure et de voyage. Il faudrait songer à la remplacer puisqu’elle avait déjà utilisé les quelques robes qu’elle avait emportées avec elle en quittant sa famille.

Se traînant presque jusqu’à la rivière, la jeune fille alla se désaltérer et glissa dans l’eau claire afin de se nettoyer du mieux qu’elle put. Elle s’allongea ensuite sur la berge herbeuse et admira le ciel bleu parsemé de nuages évoquant diverses formes amusantes. Elle rigola en reconnaissant toutes sortes d’animaux, puis, dans le calme de l’endroit, finit par s’endormir, la tête plein de rêves et d’histoires merveilleuses.

Aly se réveilla en poussant un cri terrifié quelques heures plus tard, alors que le soleil amorçait sa course déclinante vers l’occident. Il faisait encore clair et elle devait songer à renter à l’auberge où elle séjournait avec Finn avant que les ténèbres s’emparent de ce monde. Cependant, ses pensées étaient entièrement occupées ailleurs. Le corps en sueur, elle s’était relevée brusquement, son cœur battant follement dans sa poitrine. La respiration haletante, elle avait le même regard que celui d’une proie pourchassée par un loup. Tentant de se calmer, elle rampa en tremblant vers la rivière afin de s’asperger le visage. Rafraîchie, elle avait les idées un peu plus claires. Elle avait fait un terrible cauchemar, bien qu’elle n’arrivât pas à s’en rappeler. À genoux, penchée au-dessus de son reflet fantomatique, elle se concentra afin de tenter de se remémorer les images de ce rêve qui l’avait tant bouleversée. Elle avait l’impression que c’était important, bien qu’elle n’aurait su dire pourquoi. Immobile, elle fronça les sourcils et réfléchit fort, éliminant toute source de distraction. Elle n’entendait plus les claquements d’ailes des oiseaux qui s’étaient envolés lorsqu’elle avait crié, rompant le calme du boisé, ni le bruissement dans les feuilles produit par la brise qui accompagnait la fin de l’après-midi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une demoiselle en détresse et un preux chevalier...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Y aura-t-il quelqu'un pour aider une demoiselle en détresse? [Selim]
» Sauvetage d'une demoiselle en détresse. [Gabriel N. de la Reynie]
» Une demoiselle en détresse? Homme à la rescousse! [Pv Aureane]
» Demoiselle en détresse... En détresse à cause de qui ?! [privé]
» Seriez vous, une demoiselle en détresse ? Je ne crois pas non.. •• Léon et Indy ••

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes :: 
A l'écart des Hommes
 :: ~ Les forêts ~
-