AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez | 
 

 À la lisière d'une forêt enchantée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar




Nombre de messages :
77

Carnet de Route
Nature: Humain
Relations:
Fonction/Activité:

MessageSujet: À la lisière d'une forêt enchantée   Jeu 1 Nov - 21:28


Un peu de pratique ne faisait jamais de mal.

Finn l’encourageait en ce sens, bien sûr, afin qu’elle s’améliore et Aly ne se faisait pas prier. Elle aimait cependant s’isoler afin de ne pas être constamment sous son regard attentif. Il pouvait être désagréable lorsqu’elle ne réussissait pas à comprendre rapidement. Elle avait beau être vive et intelligente, il y avait des trucs qui prenaient du temps! Elle n’avait pas appris à lire en une journée, quand même! Ça l’irritait au plus haut point et elle n’avait envie que de l’agacer ce qui jetait de l’huile sur le feu. Cependant, elle ne pouvait nier qu’il était un bon professeur puisqu’elle avait déjà beaucoup progressé, plus que tous deux n’avaient espéré après quelques mois.

Hier seulement, le guérisseur avait autorisé la jeune fille à soigner une brûlure mineure et avait reconnu son travail devant le patient. C’était inhabituel, le compliment autant que l’autorisation d’utiliser sa magie sur quelqu’un d’autre que lui. Peut-être avait-il été particulièrement de bonne humeur puisqu’ils étaient arrivés tôt au village et avaient réussi à voir plusieurs patients déjà. Ce matin, il avait passé plusieurs heures à lui apprendre quelques sorts avec l’eau. Elle n’était pas très douée avec cet élément, mais elle s’efforçait de retenir ce qu’il lui disait. Elle avait découvert qu’elle avait une meilleure affinité avec le feu, ce qui accompagnait parfaitement ses desseins secrets. Toutefois, pour exceller en guérison, elle devait maîtriser l’eau et d’autres sorts qui n’étaient pas basés sur la flamme destructrice.

Alyah avait donc trouvé un endroit à l’écart du village pour pratiquer ce que Finn lui avait appris plus tôt. Près d’une rivière, elle était assise sur l’herbe fraîche d’un pré à la lisière d’une petite forêt dense. Personne ne s’aventurait ici, surtout après le coucher du soleil, mais elle ne craignait pas les créatures des légendes. En fait, elle aimerait beaucoup en rencontrer, mais comme le soleil était encore haut, elle ne croyait pas qu’elle en aurait la chance. Elle devait rentrer avant le qu’il ne fasse sombre de toute façon. Son mentor était strict sur ce point…

Elle était légèrement distraite tandis qu’elle tentait de former des colonnes d’eau qu’elle ferait danser à sa guise. Comme elle n’arrivait toujours pas à invoquer l’élément, elle devait se trouver près d’une source abondante afin d’y arriver, mais elle était encore loin de maîtriser ce sort. L’eau ne lui obéissait que de façon récalcitrante et elle savait que c’était parce qu’elle n’était pas concentrée comme il le fallait. Mais elle ne pouvait s’empêcher de rêver. Ce serait une journée parfaite pour rencontrer un Selkie ou une nymphe…

Ses pensées dérivant, la jeune fille ne se rendit pas compte que ses colonnes d’eau prenaient la forme imparfaite des créatures telle qu’elle les imaginait. Elle les faisait glisser à la surface de la rivière dans un bal incohérent et elles perdaient parfois leur consistance pour retomber dans une éclaboussure, mais elle les relevait presqu’aussitôt. Réalisant ce qu’elle accomplissait, elle se concentra davantage et réussit à créer une forme humanoïde aux longues oreilles et aux traits fins. Un elfe. Elle le fit élancé et gracieux, dansant avec une Selkie à la queue de poisson. Autour, des couples à la silhouette moins précises les accompagnaient et elle se mit à sourire d’un air rêveur. Ce n’était pas tout à fait ce qu’elle était supposée faire, mais c’était bien plus amusant! Et puis quelle différence entre des colonnes ennuyantes et des petits personnages? L’important était qu’elle puisse diriger comme elle le voulait des formes aqueuses, non?

Finn n’aimait pas utiliser la magie inutilement et pour le plaisir, mais Aly ne s’en privait pas lorsqu’elle était à l’abri des regards. Elle avait des talents et elle pensait que ce serait du gâchis que ne pas les exploiter entièrement. Et puis, elle devait faire des expériences afin d’atteindre le but qu’elle s’était fixé. Elle était pleinement consciente que ce n’était pas aux côtés de son mentor conservateur qu’elle y arriverait, mais il lui restait tant de chemin à parcourir et il était exactement ce qu’elle avait de besoin en ce moment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Délégation Elfique - Imprévisible Incarnation de la Magie Chaotique et Vagabonde

Nombre de messages :
403
Localisation :
Là où le Roi a besoin de mes services... Probablement...

Carnet de Route
Nature: Elfe
Relations:
Fonction/Activité: Magicien au service du Roi Llandon

MessageSujet: Re: À la lisière d'une forêt enchantée   Mer 7 Nov - 18:29

    Parcourir le pays, voilà quelque chose qui lui était devenu familier, ces derniers temps. D'abord de sa propre initiative, pour préparer la venue de la Délégation Elfique, en connaissant mieux ses pouvoirs hors des Bois Enchantés de son enfance, mais aussi, au fur et à mesure, quand il avait vu que lesdits pouvoirs ne s'amenuisaient pas le moins du monde, pour mieux connaître les Humains et ainsi mieux pouvoir protéger son Roi quand il le faudrait. Maintenant, cette tâche avait été menée à bien. La Délégation était venue, partiellement repartie, et s'était pour une autre raison que Gil-Galad Vorondwë parcourait maintenant le pays. C'était le Monarque lui-même qui lui avait donné pour mission de rassembler le maximum d'informations et d'avis sur toutes les choses intéressantes qui pouvaient se présenter, sur Morgane et Arthur bien entendu, mais aussi tous ceux qui gravitaient autour d'eux, leurs sbires, leurs alliés, les gens de Bretagne en général... bref, sur tout ce qui pourrait être utile au souverain, même vu à travers le prisme qu'était la vision du Magicien Royal. Après tout, le Roi avait l'habitude, n'était-il pas son Mage personnel ?

    Et pour Gil-Galad, le plus important était en toute chose et en tout temps la Magie. Après tout, n'était-ce pas la Magie qui décidait toujours du destin de tout ? Si Arthur était monté sur le trône, ce n'était que grâce à une épée magique – nonobstant le fait que contrairement à ce que prétendaient les Humains ladite épée n'ait aucune valeur pour désigner un monarque, ce que l'Elfe trouvait particulièrement ridicule – et si Morgane pouvait si efficacement le défier n'était-ce pas grâce à sa Magie à elle ? Au final, ils faisaient tout un foin de leurs chevaliers et tout le reste, mais ils étaient accessoires face à l'importance que prenaient les Arcanes dans toute cette histoire. Ainsi le Magicien Royal avait il concentré son attention sur les Praticiens du plus haut des Arts, au cours de ses errances et de ses recherches. Il avait vu Pendragon lui-même, et n'en gardait pas vraiment une bonne impression, de loin s'en fallait d'ailleurs, mais pas encore sa demi-sœur. Elle était plus dangereuse, plus intéressante aussi, et il valait donc mieux s'en approcher plus lentement... sauf si une rencontre fortuite se dessinait par les voies du hasard, comme dans le cas de l'actuel pseudo-dirigeant de Bretagne, ce qui pouvait toujours arriver, après tout.

    Mais ce ne serait pas pour ce jour-là, non. Ce jour-là, autre chose avait été mis sur sa route par les mouvants desseins du hasard. Il était en train de se ressourcer dans un petit bois profond, où les Humains n'osaient pénétrer le soir venu, ce qui en faisait justement un bon lieu pour se reposer lorsqu'on était ce qu'il était, quand quelque chose lui était parvenu. Non pas un simple bruit ou une odeur, mais quelque chose qu'il percevait avec un sens qui ne faisait aucunement partie de ces fameux « cinq sens » auxquels les mortels étaient si attachés. Quelque chose qui raisonnait dans la partie la plus vaste de son âme, la plus pure, celle qui était en résonance avec la Magie et tous ses échos. Quelqu'un usait de l'Art tout prêt de lui, et même si la puissance déployée n'était pas immense, c'était bien assez pour piquer sa curiosité. Il quitta donc les profondeurs du bois pour arriver à une rivière, où il trouva une jeune humaine en train de jouer avec l'eau. Elle y dessinait des formes fantastiques, et sous ses yeux émergea soudain ce qui devait probablement être un Elfe, qui se mit à danser avec une Selkies. Un léger sourire passa sur ses lèvres alors qu'il s'approchait derrière elle, aussi silencieux dans les bois que la plus fine des brises.

    « Vous faites nos oreilles trop effilées, je le crains. Il ne faut pas croire tout ce que racontent vos légendes, les faits ont tendance à s'y déformer. »

    Gil-Galad avait élevé la voix une fois à quelques mètres d'elle seulement, sur un ton doux et même légèrement amusé, alors qu'il contemplait de son regard couleur d'océan les formes aquatiques. Il se tenait prêt à réagir en un instant à tout signe d'hostilité, même s'il doutait de devoir avoir ce genre de réaction avec la jeune fille, de ce qu'il pouvait en voir.

    « Puis-je savoir qui vous êtes, jeune fille ? Il est rare de rencontrer des personnes usant des Arcanes, particulièrement dans votre triste race... »

__________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

À la lisière d'une forêt enchantée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La lisière de la forêt
» A la lisière de la forêt interdite
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» [Bande] Gobelins des forêts
» [HRP] Description de la forêt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes :: 
A l'écart des Hommes
 :: ~ Les forêts ~
-